L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Sahara : L’OFI salue la décision de la Moncloa


Rédigé par Hiba Chaker le Vendredi 25 Mars 2022



(Ph : Nidal)
(Ph : Nidal)
Le message adressé vendredi 18 mars à SM le Roi Mohammed VI par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, représente une victoire diplomatique à plusieurs niveaux, ont souligné plusieurs experts lors d’une conférence organisée par l’Organisation de la Femme Istiqlalienne (OFI).

Dans un message adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a souligné que « l’Espagne considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend ». A cet effet, l’Organisation de la Femme Istiqlalienne a organisé, le 24 mars à Rabat, une conférence pour analyser les effets de cette annonce.

Un tournant historique

Après le chapitre de brouilles et de froid diplomatique entre le Maroc et son voisin ibérique, l’annonce de Pedro Sanchez « est un tournant historique, résultat d’un travail diplomatique de longue haleine, un message exceptionnel combinant responsabilité et audace diplomatique de la part du président du gouvernement espagnol », a annoncé Khadija Zoumi, membre et chargée de mission au sein de l’OFI.

Zoumi estime alors que cette annonce « inaugure un nouveau chapitre de relations bilatérales basées sur la coopération et le réalisme ». D’ailleurs, Zoumi a déclaré que cette annonce « représente un coup dur pour la diplomatie algérienne qui botte dans des problèmes et des échecs continus parce qu’elle ne se base pas sur une stratégie réaliste et logique pour résoudre ce différend ».

Une nouvelle ère de coopération

Pour Abdeljabbar Rachdi, membre du Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal et modérateur de la conférence, « cette décision historique va accélérer la résolution du problème du Sahara marocain ». D’ailleurs, au niveau des effets de cette décision sur les domaines de coopération maroco-espagnols, Rachdi annonce « que ça représente l’occasion de renforcer la coopération bilatérale au niveau de la gestion de la migration, la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme ainsi que dans l’investissement dans la paix et la stabilité dans le bassin méditerranéen ».

Abdeljabbar Rachdi a d’ailleurs souligné qu’« au sein du Parti de l’Istiqlal, nous ne pouvons que constater avec satisfaction que le gouvernement espagnol préfère la logique du réalisme géostratégique, basée sur la clarté, l’harmonie et la priorité des intérêts communs entre les deux pays voisins ».

Pour sa part, Mohammed Moudden, directeur du centre de recherche Atlas, a estimé que cette décision espagnole va lancer une nouvelle dynamique politique positive pour les relations internationales du Maroc.

« La relation Maroc-Espagne est l’une des plus importantes relations entre le Maroc et un pays européen vu l’importance et les enjeux qui lient les deux pays. De la migration, la sécurité, les accords de pêche, l’agriculture et plus récemment la question du gaz…. La coopération et la discussion sur ces questions névralgiques pour l’économie et la sécurité de ces deux pays doivent se faire dans une atmosphère positive, et c’est ce qui va résulter du soutien espagnol à la cause marocaine », estime l’expert.



Hiba CHAKER