Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Safi : 50ème anniversaire de l’expédition RA II


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mercredi 2 Septembre 2020

Le bateau en papyrus est parti de Safi pour atteindre les côtes de l’Amérique. Une magnifique aventure de 57 jours.



Safi : 50ème anniversaire de l’expédition RA II
La célébration du 50ème anniversaire de la fameuse Expédition RA II de l’explorateur norvégien Thor Heyerdahl qui avait quitté le port de Safi en Mai 1970 pour arriver à la Barbade après une traversée de 57 jours, a revêtu cette année un caractère particulier du fait qu’elle coïncide avec la pandémie Covid19.

Cette célébration de l’Expédition de RA II, ce bateau en papyrus qui est parti de la ville de Safi pour atteindre les côtes de l’Amérique, démontre pour beaucoup d’experts que des Marocains, mais aussi des égyptiens, avaient peut-être été les premiers à accoster dans le nouveau continent, avant Christophe Colombe.

L’importance de l’événement, malgré les difficultés prêtées aux circonstances, a mis l’ambassade de Norvège aux devants de la scène pour fêter les 50 ans de RA II comme il se doit.

Au menu, une exposition de photographies itinérante et un large partage de photos, capsules vidéo et documentation retraçant les moments forts de l’expédition Ra II, sur les réseaux sociaux avec le grand public.

La célébration de cet événement, avec la participation de Madani Ait Ouhanni, unique marocain membre de l’équipage international du Ra II, ainsi que le fils de Thor Heyerdahl et d’autres personnalités marocaines et internationales, à travers des messages publiés sous forme de capsules vidéo, a été la cerise sur le gâteau. Ce fut une belle et magnifique aventure pour le Marocain Haj Madani Ait Ouhanni, qui n’a jamais pensé que sa vie allait prendre une autre tournure lorsqu’il accepta de prendre part à l’expédition scientifique de Thor Heyerdahl, l’explorateur et scientifique norvégien, qui est parti depuis Safi le 17 mai 1970 pour démontrer que des civilisations anciennes des deux côtés de l’Atlantique avaient pu avoir contact à l’aide de bateaux en papyrus, avant que Christophe Colomb ne découvre le continent américain. Aujourd’hui à 81 ans, Haj Madani est le dernier encore en vie parmi les huit hommes ayant pris part à cette odyssée scientifique...

« Nous sommes partis à bord d’une embarcation en papyrus construite selon la pure tradition de l’Egypte antique : pas le moindre clou, l’eau potable était conservée dans des cruches en terre cuite, juste un instrument pour mesurer le temps à la manière des anciens égyptiens, et une boussole pour orienter et éviter de se perdre dans cet immense océan, explique Haj Madani, et avons démontré par l’exemple qu’il est possible de naviguer en haute mer avec des embarcations en balsa, en papyrus et en roseaux.... ».

L’expédition avait aussi permis de mesurer la pollution de l’océan Atlantique et, grâce à Heyerdahl, la communauté internationale avait interdit en 1972 le déversement d’huiles usagées en pleine mer.

Aujourd’hui, c’est avec autant de fierté et de patriotisme, que Haj Madani évoquera la Lettre Royale adressée par Feu Sa Majesté Hassan II à Thor Heyerdahl, dont il garde soigneusement une copie. 

Mohamed LOKHNATI 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:25 El Hajeb : Le lycée Ibn Al Khatib mis en quatorzaine.