Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Rugby: L’Union Arabe, à son tour, « sort » la Fédération Marocaine


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Jeudi 8 Octobre 2020



Certes, l’Union Arabe a tardé à suivre l’exemple de la Bord et de l’Union africaine quant à la suspension du Maroc. Toutefois, ils ont dû, certainement, penser qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et ce « bien faire » est la dénonciation des agissements contre l’éthique et la morale sportive d’une fédération nationale qui a bafoué tant les règlements que les personnes.
Pourquoi ce retard de nos frères et amis arabes ? Juste parce qu’ils avaient gardé l’espoir que les responsables marocains de la discipline ou ceux du plus haut rang prennent une décision cohérente. Mais il n’en fut rien. Ni le ministère de tutelle, ni le Comité National Olympique Marocain (CNOM) n’avaient bougé le petit doigt. Comme si ce qui se passe dans le sport national et les intrigues qu’il subit ne les concerne nullement.
Dans une correspondance adressée au ministère de la Jeunesse et des Sports, l’Union Arabe affirme que dans ses règlements, lorsqu’un de ses membres est suspendu par l’Union Internationale ou l’Union Africaine de rugby, l’Union Arabe n’a pas d’autres alternatives que d’entériner ce jugement. En termes plus clairs : Si le Maroc est sorti de la Board et de l’Union Africaine, il ne doit pas s’attendre à une position clémente de la part de l’Union Arabe.  
C’est, donc, après une réunion par visioconférence (Corona virus oblige !) que les membres de l’Union Arabe ont pris, à l’unanimité, la décision de cette suspension provisoire de l’ovale marocaine en attendant des jours meilleurs pour le rugby marocain. L’Union Arabe attendra que les deux instances suprêmes qui gèrent le rugby international lèvent cette sanction pour pouvoir réintégrer l’ovalie marocaine.
Toute la famille du rugby n’a pas été étonnée, outre mesure, de cette sanction. Les anciens du rugby national sont plongés dans le désespoir… Tous s’attendaient plus ou moins à cette sanction. L’Union Arabe ne devait pas se soustraire à cette décision promulguée part les deux Institutions internationale et continentale.
En tous les cas, le coup de frein donné aux efforts des anciens de l’ovale par le ministère de la Jeunesse et des Sports « entériné » par le Comité National Olympique Marocain ne sont pas prêts d’aider le rugby marocain à refaire surface.