L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
L'Opinion

Rouhi ya Tounes, Rouhi Besslama


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Lundi 29 Août 2022



Rouhi ya Tounes, Rouhi Besslama
La Tunisie, c’est cette voisine avec laquelle on aurait tant aimé partager des frontières terrestres et maritimes et que nous aurions vraiment dû et voulu avoir dans notre voisinage immédiat. La Tunisie, c’est un État, une Nation et surtout un peuple parmi les plus raffinés et les plus instruits d’Afrique et du Maghreb. La Tunisie, c’est une Histoire millénaire, une culture ancestrale et multiséculaire. La Tunisie, c’est le pragmatisme et l’habileté politique, legs d’une longue tradition du négoce, de la navigation maritime et de la stratégie militaire qui remonte à la civilisation punique et aux ancêtres carthaginois.

La Tunisie, c’est Hannibal Barca, Farhat Hached et Habib Bourguiba, ainsi que tant d’autres grands hommes d’État et leaders visionnaires que cette terre brave et féconde a toujours su enfanter. La Tunisie, c’est ce pays d’environ 164.000 km², situé entre des colosses dont le territoire se compte en millions de kilomètres, mais qui a longtemps su tirer son épingle du jeu pour se soustraire avec maestria des aléas de la géopolitique. La Tunisie, c’est un pays relativement petit par sa géographie, mais tellement grand par son Histoire et son poids politique.

La Tunisie, c’était le coeur du Maghreb et sa zone franche diplomatique qui pouvait légitimement aspirer au statut de terre de jonction et d’apaisement entre les pays maghrébins, mais dont l’actuel Président vient de sacrifier la neutralité et la souveraineté décisionnelle pour l’introduire avec effraction, tel le Liban avant elle, dans le tumulte de conflits qui la dépassent.

A cette Tunisie que nous aimons tant et que nous respectons sincèrement, vont aujourd’hui nos prières pour un avenir meilleur, avec des dirigeants plus dignes de son Histoire millénaire et une situation politique et économique plus forte et plus apaisée. A cette Tunisie là, nous disons Besslama... même si ce n’est qu’un au revoir.
 



Majd EL ATOUABI
 

 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 16:41 Alzheimer : bientôt la fin du calvaire ?






🔴 Top News