Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Réunion de la Chambre des représentants : Les nouveaux horizons de la CNIE


Rédigé par Hajar Lebabi le Mercredi 17 Juin 2020

La commission de l’Intérieur au sein de la Chambre des représentants s’est réunie, ce mercredi, afin d’étudier le projet de loi N°04.20 sur la Carte d’identité nationale électronique (CNIE).



Réunion de la Chambre des représentants : Les nouveaux horizons de la CNIE
Selon le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, la CNIE vise à répondre aux aspirations des marocaines et marocains et des différents acteurs au niveau de l’ensemble du Royaume en matière de lutte contre la fraude et l’usurpation d’identité. Le projet de loi vise également à intégrer de nouveaux emplois qui s’accordent avec la vision du développement numérique adoptée par le Royaume.

Le ministre a ainsi souligné que le projet de mise à jour de la carte d'identité électronique nationale a été lancé en intégrant de nouveaux éléments de sécurité qui répondent aux recommandations dans le domaine de la gestion des identités et des solutions qui permettent l'exploitation de ce document. Notamment, dans les services électroniques, en fournissant une plateforme de confiance au bénéfice des citoyens et des agences.

Dans ce contexte, M. Laftit a souligné que la carte d'identité électronique nationale, qui est un document officiel délivré par la Direction générale de la sécurité nationale, constituera un «pont rapide et sécurisé» vers les services via Internet, car elle garantit aux citoyens marocains la possibilité d'un accès sécurisé aux services numériques, tout en protégeant les données personnelles.

Sur le plan technique, la nouvelle carte sera également dotée d’un code PIN, qui permettra d’accéder de manière électronique à l’ensemble des données inscrites sur les deux faces de la carte. Elle comporte des données sur l’identité judiciaire, des données facultatives comme l’adresse électronique du détenteur, son numéro de téléphone et un numéro à appeler en cas d’urgence. Notons que la nouvelle CNIE dispense le détenteur de fournir plusieurs pièces administratives, comme l’acte de naissance, le certificat de résidence, le certificat de vie et le certificat de nationalité.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:09 PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM

Vendredi 25 Septembre 2020 - 19:02 Les R’batis s’indignent des grèves des "mo9ata3a"