Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 19 Janvier 2021

Confronté aux critiques sur le retard du début de la campagne de vaccination, le chef du gouvernement Saad Dine El Othmani est enfin sorti de son silence pour imputer la responsabilité aux fournisseurs dont les stocks sont insuffisants pour répondre à la demande mondiale. Dans la perspective des flacons tant attendus, le Maroc demeure prêt financièrement et logistiquement pour mener à bien sa campagne.




Les Marocains attendent impatiemment le début de la campagne de vaccination, reportée à plusieurs reprises à cause du retard de livraison des vaccins d’Astrazeneca et de Sinopharm. Interrogé sur la stratégie vaccinale du Maroc à la Chambre des conseillers, le Chef du gouvernement Saad Dine El Othmani s’est prononcé sur cette question épineuse qui commence à inquiéter l’opinion publique. Selon lui, les fournisseurs des vaccins commandés seraient à l’origine du retard, à cause de l’insuffisance des stocks dont ils disposent. « La capacité de production des vaccins au niveau mondial est très limitée par rapport au volume de la demande », a-t-il expliqué.

Comme nous l’avons précisé dans un article précédent, les pays où se fabriquent les vaccins en question à savoir la Chine et l’Inde ont mis la main sur les premières quantités disponibles pour leurs propres besoins avant d’autoriser l’exportation et satisfaire ainsi les demandes des autres pays. C’est ce qu’a confirmé le Chef du gouvernement, « les pays producteurs des vaccins que nous avons commandés ne vont pas autoriser l’exportation des lots tant qu’ils n’ont pas satisfait leurs besoins », a-t-il précisé, rappelant que le ministère des Affaires étrangères, en coordination avec le ministère de la Santé, suit de près ce dossier et tous les détails relatifs à l’approvisionnement du Maroc et demeure en contact permanent avec les fournisseurs.

Sinopharm : en attente de l’autorisation de mise en marché

Jusqu’à présent, le vaccin du Laboratoire chinois Sinopharm, dont le Maroc a commandé 40 millions doses, n’a encore pas été autorisé officiellement par le ministère de la Santé. L’autorisation de mise en marché fait toujours l’objet d’examen du Comité technique. Saad Dine El Othmani a rappelé que l’autorisation n’aura lieu qu’après confirmation de l’efficacité de ce vaccin et l’absence d’effets secondaires. En effet, la direction des médicaments et de la pharmacie avait demandé des informations supplémentaires au laboratoire chinois sur les résultats des essais cliniques phase III.

En attendant l’arrivée des premiers lots de vaccins, le Maroc est prêt d’un point de vue logistique et financier pour vacciner les citoyens dans les meilleures conditions. Le Chef du gouvernement a indiqué que le Maroc est prêt à payer la facture des commandes des vaccins. En outre, il a également rappelé qu'une campagne de communication est en préparation pour accompagner les citoyens tout au long de celle de vaccination. Le gouvernement va mettre en place une plateforme électronique dédiée à la campagne et un système de prise de rendez-vous.