L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Résolutions de début d’année : Une idée aussi bonne que difficile à tenir


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Jeudi 30 Décembre 2021

Arrêter de fumer, faire du sport, lire davantage, être plus souriant... Chaque fin d’année, on se dit qu’il serait judicieux de changer de mode de vie. C’est ce qu’on appelle les bonnes résolutions du début d’année. Malheureusement, on ne les tient que très rarement. Alors, faut-il en prendre pour 2022 ?



Résolutions de début d’année : Une idée aussi bonne que difficile à tenir
« New year, new me ! ». Chaque début d’année, de nombreuses personnes essaient de se fixer de nouvelles résolutions. L’idée est bonne en soi, elle incite au renouveau, à l’amélioration de soi et à aller plus loin dans sa vie. Bien évidemment, pas besoin d’attendre le 1er de l’an pour s’y mettre, au contraire, c’est la réaffirmation régulière de ces résolutions et objectifs qui permet en réalité de les accomplir petit à petit.

Seulement voilà, au bout de quelques semaines, pris dans le quotidien, on se relâche, on reprend une cigarette, on regarde avec regret notre abonnement à la salle de sport et on continue d’acheter des bonbons pour les manger devant la télé sous un plaid bien chaud. Et il faut tout recommencer.

Mais sachez-le, le 1er janvier est idéal pour prendre de bonnes résolutions, c’est scientifique et pour réussir son coup, il faut savoir se montrer raisonnable. Pour la première étape, commencez par faire le bilan sur votre personne et ciblez les aspects que vous aimeriez améliorer. Très souvent, vos envies de prendre un nouveau départ arrivent au même moment, tout se bouscule, vos idées de changement risquent d’être un tantinet brouillonnes. La meilleure manière pour mettre les choses au clair est de faire une liste… réaliste.

Une petite introspection

Pour commencer, il est primordial de faire le point sur nous, sur nos désirs, nos attentes, nos envies (de changement ou non), sur le chemin parcouru, les choses qui nous sont arrivées et que l’on a réussies ou ratées, sur ce que l’on a appris… Il faut essayer d’être le plus objectif possible, et sans jugement, sur l’année écoulée. Les bonnes questions à se poser ? « Qu’est-ce que j’ai aimé cette année ? », « quels changements m’ont été bénéfiques ? » ou au contraire, « Qu’est-ce que je regrette ? », « dans quelle situation j’aurai pu agir ou réagir autrement ? » et finalement « comment m’épanouir davantage ? », « comment serait ma journée idéale ? », « qu’est-ce que j’aimerais essayer ?»…

Se trouver un objectif clair et réalisable

Comment faire ? c’est tout simple. « Se fixer des objectifs simples à réaliser et dans l’idéal, ne se fixer qu’un seul objectif qui doit avoir du sens et correspondre à notre quotidien. Ne pas mettre la barre trop haute, si on ne le sent pas et surtout, se laisser du temps car cela va demander des efforts et de l’implication personnelle », explique Dr Ghizlane Benamar, psychothérapeute.

« En gros, vous voulez vous remettre au sport ? Faites-en petit à petit, prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur, allez au travail en vélo plutôt qu’en voiture par exemple. Si vous tentez un semi-marathon le 2 janvier, vous aurez de grandes chances d’échouer et donc de vous dire que vous n’en êtes pas capable », ajoute-t-elle.

Pour entamer un régime ou baisser la consommation de chocolat, « fixez-vous l’objectif d’un demi-sucre dans le café et d’un carré de chocolat quotidien plutôt que de tout arrêter du jour au lendemain, au risque de replonger et d’avaler une tablette entière le premier week-end venu », indique Dr Benamar. Vous pouvez également tenir un petit journal de bord, dans lequel vous consignerez vos progrès quotidiens. Cela vous permettra de visualiser vos efforts et la fierté n’en sera que plus grande car vous pourrez réellement les quantifier.

Notez par exemple, le nombre de kilomètres marchés dans la journée et faites le compte à la fin de la semaine. Rappelez-vous, enfin, que le meilleur moyen de tenir ses engagements et ses résolutions est d’y trouver un minimum de satisfaction et pourquoi pas de plaisir.

Suivez vos résultats

« N’oubliez pas de suivre vos résultats à chaque fois que vous dépassez une étape. Sur une feuille de papier, sur un carnet ou sur votre smartphone, décrivez régulièrement votre évolution, sans être trop dur avec vous-même. Vous risquez de vous décourager en étant trop exigeant. Vous remarquerez que vos efforts auront porté leurs fruits au fil du temps. En gardant une trace écrite de ce que vous avez accompli, vous avez l’impression que vos objectifs initialement fixés et ceux à venir sont réalisables. De cette manière, vous vous motiverez à faire mieux à chaque étape suivante. Vous gagnerez en patience, en confiance en vous et en assurance », conseille Dr Benamar.


Meryem EL BARHRASSI


Une question de vocabulaire ?
 
Pour ne pas se mettre de pression, il est préférable de changer un peu nos habitudes plutôt que de prendre de grandes résolutions ! Ainsi, pour éviter de revenir au statu quo dès le 20 janvier, on préfère s’inscrire dans une dynamique plus positive. Par exemple, plutôt que de se concentrer sur les kilos à perdre ou à prendre, on apprend à cuisiner plus sainement mais de manière tout aussi gourmande, ou on se dit que l’on aimerait manger plus de fruits et légumes. « Je veux réduire mon temps d’écran » se transforme alors en « je veux gagner du temps de qualité pour lire, voir mes proches ou faire du sport ». Et, plus notre résolution englobe une notion de plaisir, plus elle sera facile à tenir. Pour l’atteindre plus facilement, on découpe notre objectif en paliers ou missions faciles à réaliser.
 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News