L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Réseaux sociaux : Meta lutte contre la désinformation en s’alliant à des médias français


Rédigé par Rime Taybouta le Jeudi 17 Février 2022

Facebook, Instagram et WhatsApp diffuseront des vidéos pédagogiques sur les fausses informations et mettront en place avec l’Agence France Presse un service de vérification des contenus diffusés.



Le groupe Meta a annoncé une série de nouveaux partenariats avec des médias français, en amont de l’élection présidentielle et des législatives, pour « aider les citoyens à lire et à décrypter l’information en ligne », affirme le groupe dans un communiqué. Facebook se dote d’un nouvel onglet. Il a annoncé, dans ce sens, avoir supprimé environ 30 000 comptes français « non authentiques », qui publiaient « du spam, de la désinformation ou d’autres contenus trompeurs », sur une période non précisée.

Dans un communiqué, l’entreprise explique avoir développé de nouveaux outils lui permettant de mieux repérer ces comptes sous pseudonyme, « sans analyser le contenu lui-même ». « Nos systèmes peuvent détecter qu’un même contenu est republié de manière répétée ou une augmentation du nombre de messages envoyés », déclare Facebook.

Cette annonce est la dernière d’une vaste offensive de communication du premier réseau social. De pleines pages de publicité dans plusieurs quotidiens nationaux, un message s’affichant en tête du fil d’actualité des utilisateurs dans quatorze pays. Depuis quelques jours, Facebook a lancé une opération de communication contre les « fausses informations » (« fake news »), que le réseau social est régulièrement accusé de laisser proliférer sur sa plate-forme.

La plupart de ces partenariats reposent sur la diffusion de messages pédagogiques sur les fausses informations et associent Instagram, Facebook et WhatsApp aux médias Loopsider, France 24 et l’Agence France-Presse (AFP). Pour la première fois, lors d’élections en France, le groupe mettra aussi en place, avec l’AFP, un service de vérification, permettant aux utilisateurs de transmettre des messages WhatsApp à l’agence de presse, qui pourra « partager en retour sur WhatsApp des articles de vérification des contenus partagés ».

Meta va également mettre en place dans les jours à venir une équipe virtuelle dédiée à la sécurité des élections, qui rassemblera des employés en France épaulés par des spécialistes des opérations d’ingérence aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde. « A ce jour, aucune opération d’influence électorale n’a été détectée, mais nous restons vigilants », a précisé, lors d’une conférence de presse, Anton Battesti, responsable du département des affaires publiques de Meta France.

Meta prévoit, par ailleurs, de diffuser à l’ensemble de ses utilisateurs en France métropolitaine des messages rappelant les dates des élections, comme Facebook l’avait déjà fait en 2017.



Rime TAYBOUTA



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News