Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Rencontres : les MRE, au cœur du nouveau modèle de développement


Rédigé par Achraf EL OUAD le Jeudi 12 Août 2021

A l’occasion de la journée nationale du migrant, plusieurs rencontres ont été organisées dans les différentes régions du Royaume afin de mettre en relief le rôle que jouent les MRE dans la croissance économique du pays et la place qu’ils occupent au cœur de son NMD.



Célébrée le 10 août de chaque année conformément aux soins accordés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux citoyens marocains à l’étranger, la Journée nationale du migrant est, depuis 2003, une occasion annuelle qui permet de consolider davantage les liens des marocains du monde avec la mère-patrie, de mettre en exergue leur apport considérable à la dynamique du développement du Royaume et de discuter de leurs différentes attentes. Cette catégorie de citoyens constitue un trait d’union entre le Maroc et le reste du monde, détient un potentiel important et sert de pont entre les marchés national et international, outre sa capacité à mobiliser les capitaux et développer de nouveaux partenariats pour promouvoir les produits et services marocains.

Pour cette année, les différentes régions du Royaume n’ont pas manqué de commémorer cette journée à travers plusieurs Portes Ouvertes et rencontres de communication organisées aux quatre coins du Pays, et ce, sous le thème : « Le rôle des Marocains du monde dans la mise en œuvre du Nouveau modèle de développement ».  Ces rencontres, ayant connu la présence de marocains résidant à l'étranger, gouverneurs de certaines provinces, chefs des services extérieurs, professeurs universitaires, et représentants du CRI (Centre Régional d’Investissement ), ont constitué une occasion de souligner la nécessité d'associer les MRE à la concrétisation du Nouveau Modèle de Développement au vu du savoir-faire et de l'expertise accumulés dans les pays d'accueil.

Intervenant à la rencontre de communication tenue à Meknès le 10 août, El Othmani Rachid, professeur à la Faculté de droit de Meknès, a souligné le rôle important que peut jouer la diaspora marocaine dans la mise en œuvre du Nouveau Modèle de Développement, ajoutant que le NMD a érigé les marocains du monde en véritable levier dans la concrétisation du processus de développement du Royaume. M. El Othmani s'est par la suite attardé sur les quatre grands axes du NMD proposés par la Commission en charge de sa mise en place, à savoir une économie diversifiée, un capital humain renforcé, une inclusion de tous et une durabilité des territoires, ainsi que sur les ambitions et objectifs fondamentaux de ce Nouveau Modèle de Développement, ajoutant que les axes 2 et 3 mettent l'accent sur le rôle à jouer par la communauté marocaine de l'étranger.

De la ville ismaélienne à la capitale administrative du Royaume, Abdellah Boussouf, secrétaire général du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Étranger (CCME), a salué l'attachement des marocains du monde à leur patrie, lequels’est concrètement manifesté en pleine crise sanitaire et économique. «Au cours de l’année 2020, contrairement aux attentes des institutions financières, les transferts des MRE ont augmenté de 5% en 2020 à 70 milliards de dirhams, et de 48% au cours du premier semestre de cette année»,a-t-ilmentionné.

En ce qui concerne le Nouveau Modèle de Développement (NMD), M. Boussouf a souligné que la communauté contribue au développement économique du pays, relevant à cet égard que la
Commission Spéciale sur le Modèle de Développement place les MRE parmi les cinq piliers sur lesquels repose la réalisation du développement global au Maroc.
«Plusieurs secteurs bénéficieront de l'usage des compétences des marocains du monde, en particulier l'économie de la connaissance et les nouvelles technologies, le Maroc a grand besoin de ces compétences, d'autant plus qu'il occupe une place importante dans les industries aéronautique, automobile et autres»,a-t-il conclu son intervention.

Au Sud du Maroc, plus précisément à Errachidia, la rencontre a été marquée par la participation de plusieurs membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger issus de la région de Drâa-Tafilalet. Intervenant lors de ce rendez-vous, le Wali de la région de Drâa-Tafilalet, M. YahdihBouchaab, a mis en exergue l’importance de célébrer la Journée nationale du migrant, sachant que l’élaboration du NMD a été marquée par des consultations avec les MRE et que le rapport final de ce Nouveau Modèle a recommandé d’impliquer cette catégorie de la société dans sa mise en œuvre.

La célébration de la Journée nationale du migrant, initiée par SM le Roi Mohammed VI en 2003, intervient en incarnation de la Haute sollicitude dont bénéficient les MRE, et a pour objectifs de construire des ponts de communication avec cette catégorie de citoyens marocains et d’explorer les moyens à même de renforcer leur apport aux différents chantiers de développement dans le Royaume, notamment le Nouveau Modèle de Développement qui compte sur la diaspora marocaine afin d’atteindre les objectifs stratégiques et réaliser les différents chantiers engagés dans le pays  à l’horizon 2035.

  


Dans la même rubrique :
< >