L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Rencontre internationale sur le e-paiement : Nécessité de la transformation digitale des banques


Rédigé par Wolondouka SIDIBE Jeudi 27 Juillet 2023

« L’expérience client à l’ère du digital : révolution ou évolution dans le secteur bancaire ? » a été au centre d’une conférence internationale, à Dakar, à l’initiative de la Société maghrébine de monétique (S2M). Une thématique d’actualité car le paiement électronique gagne du terrain sur le continent et le Maroc se positionne en leader. Explications.



Le e-commerce gagne du terrain et l’expérience marocaine peut servir de levier pour la promotion de ce moyen de paiement électronique sur le continent tant il vrai que le Royaume dispose d’un atout considérable en la matière. Pour comprendre la portée de ces propos, en tenant compte des progrès réalisés dans le circuit technologique ces dernières années, le Maroc a gagné en maturité et s’est montré comme un leader dans la région. 

Pour étayer ces dires, chiffres à l’appui, les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI (Centre monétique interbancaire) ont réalisé 20,4 millions d’opérations de paiement en ligne via cartes bancaires, marocaines et étrangères, pour un montant global de 7,1 milliards de DH durant la période de 9 mois en 2022. Soit une progression de +37,1% en nombre et +24,6% en montant par rapport à la même période d’une année auparavant.

Sans doute, forte de ces progrès significatifs, la Société maghrébine de monétique (S2M) vient d’organiser à Dakar, en partenariat avec One Africa Forums, une journée-débat sur le thème « L’expérience client à l’ère du digital : révolution ou évolution dans le secteur bancaire? ». La réussite a été au rendez-vous puisque la rencontre a connu la participation d'experts des secteurs bancaire et financier, ainsi que des acteurs clés de l'industrie du paiement au Sénégal.

Le choix du Sénégal pour abriter cet événement n’est pas fortuit puisqu’entre les deux pays existe une coopération exemplaire et un partenariat d’exception, même si le volume des échanges économiques ne reflète pas les potentialités des deux Etats comparativement aux relations diplomatiques. Cependant, pour renforcer leurs relations commerciales, a été mis en place le Groupe d'impulsion économique maroco-sénégalais en mai 2015. C’est pour dire la volonté des deux pays à hisser plus haut leur coopération économique.
 
Transformation digitale

D’ailleurs, le Groupe d'Impulsion Economique maroco-sénégalais a pour objectifs de dynamiser les relations bilatérales économiques, de promouvoir le partenariat entre les secteurs privés des deux pays, de créer de l'emploi pérenne et de benchmark sur les expertises de part et d’autre. Il se réunit chaque six mois et comprend 10 secteurs d'activités identifiés comme prioritaires, avec une coprésidence de chaque côté.  

Cette rencontre, organisée pour la première fois à Dakar, vise notamment à approfondir le dialogue et débattre des sujets cruciaux en relation avec la transformation digitale des banques, des microfinances et des institutions financières. Pour le S2M, un acteur pionnier dans le domaine des systèmes de paiement, la rencontre a été l’occasion de partager son expérience dans le domaine notamment en matière d'inclusion financière, ainsi qu'à connaître les attentes du marché sénégalais. D’autant qu’en plus, il offre des solutions de paiement classiques et digitales (sur mobile, internet…).

La démarche du S2M s’inscrit dans la dynamique mondiale du paiement électronique. Car depuis l’apparition de la pandémie Covid-19, les usages ont fortement évolué notamment avec l'explosion du taux de pénétration des smartphones. Aujourd’hui, on ne compte pas moins de 5 milliards d’utilisateurs mobile dans le monde. A fin janvier 2023, le Maroc comptait 33,18 millions d’utilisateurs d’Internet, pour un taux de pénétration de 88,1%, contre 84% à la même période de l’année précédente, selon les données du rapport « We Are Social». 

En effet, le commerce électronique offre de nouvelles opportunités en termes de croissance économique, de création d'emplois et constitue un facteur important d'inclusion sociale. Il est considéré aussi comme une opportunité pour les petites entreprises pour accéder plus facilement aux marchés internationaux et créer de nouvelles sources de revenus. D’ailleurs, le volume mondial des transactions sans espèces réalise une progression annuelle constante et régulière, lit-on dans une note de la Fédération nationale des métiers de la distribution des produits de grande consommation (Tijara).

Pour ladite institution, cette croissance est largement nourrie par les marchés en développement où le nombre de paiement numérique croît d'une manière plus accentuée qu'au sein des marchés qui sont immatures. Dans le secteur des transactions interentreprises, fit-elle remarquer, la tendance est à la généralisation grâce à la numérisation des factures, l'apparition de cartes virtuelles ou encore des solutions financières et comptables digitalisées, telles que le m-paiement et le e-commerce.
 
Solutions diversifiées

C’est à juste raison donc que le président du Directoire de S2M, Rachid Abou El bal, a souligné que cet événement s’inscrit dans le cadre de la stratégie de rapprochement de la Société maghrébine de monétique avec ses clients et ses prospects au Sénégal. D’autant plus que ce pays, qui connaît actuellement une effervescence du numérique faisant de lui une référence au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le S2M entend accompagner les différents opérateurs pour leur offrir des solutions et leur permettre d’atteindre leurs objectifs.

En témoignent les thématiques débattues par les experts ayant pris part à cette conférence-débat. Il s’agit de sujets liés à la révolution des systèmes de paiement, notamment les défis et les grandes tendances du paiement numérique et leurs impacts sur l’inclusion financière en Afrique. En outre, d’autres analyses ont porté sur les enjeux clés et évolutifs de l’expérience et de la proximité client et du modèle PAAS (la Plateforme en tant que Service) et de ses différentes applications.

Enfin, créée en 1983 à Casablanca, la Société maghrébine de monétique a pour vocation principale d’accompagner ses clients, marocains et internationaux, intervenant dans le domaine des paiements, dans leur transformation digitale. Elle s’engage également à offrir des solutions diversifiées qui couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie du paiement.

Quant à One Africa Forums (précédemment i-conférences), depuis 2004, il est organisateur de forums économiques dédiés exclusivement au développement de l’Afrique avec un focus sur les pays de l’Afrique francophone pour la promotion de la coopération Sud-Sud et l’intégration économique du continent. Il dispose d’un réseau de près de 100.000 dirigeants africains.
 
Wolondouka SIDIBE








🔴 Top News