Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Réactivation des aides financières au profit des professionnels du tourisme


Rédigé par Kawtar Chaat le Vendredi 10 Décembre 2021

Le gouvernement marocain a ratifié, le 9 décembre, un décret prévoyant une série de mesures pour indemniser les travailleurs et employeurs du secteur du tourisme touchés par la crise sanitaire et la fermeture des frontières du pays, le 29 novembre, pour empêcher la propagation du Covid-19.



Réactivation des aides financières au profit des professionnels du tourisme
Ces mesures bénéficient à la majorité des salariés et des travailleurs indépendants du secteur du tourisme, a déclaré le porte-parole du gouvernement marocain Mustapha Baitas lors de la conférence de presse hebdomadaire à l’issue du Conseil de gouvernement tenue ce jeudi.
 
Pour pouvoir prétendre à ces indemnités dont le montant n'a pas été déterminé, les travailleurs du secteur doivent être déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).
 
Le tourisme international est l'une des principales activités économiques de l'écosystème marocain, et une source importante de revenus de devises étrangères, avec l'agriculture et les transferts des expatriés.
 
Les aides financières couvriront la période comprise entre septembre et décembre de cette année, notamment pour les personnes déclarées à la sécurité sociale depuis février 2020 et qui ont depuis travaillé dans les secteurs liés au tourisme (hébergement hôtelier, transports touristiques, etc.) et aux guides touristiques.
 
Pour mémoire, les acteurs du tourisme ont adressé la semaine dernière une lettre au chef du gouvernement marocain après la fermeture des frontières, lui demandant de prendre des mesures « urgentes »  pour sauver le secteur.
 
Selon les derniers chiffres publiés par la Direction des études et prévisions financières du ministère de l'Economie et des Finances, le secteur du tourisme a enregistré des recettes d'environ 15,9 milliards de dirhams (1,5 milliard d'euros) au troisième trimestre de cette année. Ce nombre représente une nette amélioration (environ trois fois) par rapport à 2020, mais une baisse de 40,2% par rapport à la même période avant la Covid en 2019.