L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Rabat, ville pudique


Rédigé par Soufiane Chahid le Lundi 27 Février 2023



Rabat, ville pudique
A moins de 100 km de distance, les habitants de Casablanca et de Rabat ont cultivé depuis des décennies une certaine rivalité, parfois folklorique. D’un côté, la fierté d’appartenir à une ville moderne, dynamique, ouverte sur le monde, quintessence d’un brassage culturel permanent. De l’autre, on met en avant un art de vivre “à l’européenne”, entre musées et verdure. Rbatis et Casaouis aiment se comparer, se taquiner, se chamailler, sur quelle ville est la meilleure, la plus agréable à vivre.
 
Étant Casaoui d’origine, j’ai grandi dans cet amour inconditionnel de la capitale économique, et la conviction de sa supériorité sur toutes les autres villes marocaines. Jusqu’à ce que je m’installe de manière permanente à Rabat et que je constate que le fossé culturel n’est pas juste une légende. La capitale administrative du Royaume est une ville propre, calme, riche d’un patrimoine culturel particulier. Rabat est pensée, et on peut le comprendre, comme une vitrine du pays.
 
Mais si Rabat est héritière d’une longue Histoire, qui remonte jusqu’au XIIème siècle, elle n’est pas dans le faste et l’ostentation de Marrakech, par exemple. La ville est timide, dissimulant jalousement ses attributs. Les touristes ne se pressent pas à la Tour Hassan ou dans les Oudayas. Peu  de circuits touristiques sont d’ailleurs élaborés pour faciliter la circulation dans la ville et la visite de tous ses monuments.
 
De plus, la ville est éclatée. Si dans la gigantesque Casablanca, certains lieux comme Aïn Diab ou le centre-ville historique constituent les centres névralgiques de la métropole, à Rabat, il faut parcourir une certaine distance pour passer du boulevard Mohammed V à la kasbah des Oudaïas, du quartier moderne de l’Agdal au centre des affaires à Hay Riad. Tout cela fait que cette ville, à coup sûr la plus belle d’Afrique, n’est pas pour autant devenue une attraction touristique. Et tant mieux, peut-être !



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News