Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Rabat: Le mythique stade du FUS n’est plus


Rédigé par Siham MDIJI le Lundi 14 Juin 2021

Après le Café Maure, c’est au tour de la démolition du stade du « FUS » de susciter la polémique.



Rabat:  Le mythique stade du FUS n’est plus
Encore une nouvelle perte patrimoniale. A peine jetée aux oubliettes la polémique engendrée autour du « Café Maure », les Rbatis ont été surpris, cette fois-ci, par la démolition d’un site considéré comme l’un des symboles du patrimoine de la capitale. Il s’agit du stade du Fath Union Sports, abrégé en « FUS », qui a été rasé, mercredi 9 juin, devant l’oeil consterné des habitants de Rabat, la ville où se mêle passé arabo-musulman et modernisme occidental.

A ce propos, plusieurs photos accompagnées de commentaires d’incompréhension, de déceptions et d’insatisfactions ont provoqué un vif tollé sur les réseaux sociaux. L’incident a fait révolter à la fois les riverains et la commune qui est propriétaire du site. Cette dernière se dit surprise par les travaux de démolition.

Démolition non-autorisée

Contacté par nos soins, le président de la Commune, Mohammed Sadiki, a affirmé que « nous avons délivré uniquement une autorisation de réfection aux responsables du club », expliquant qu’«il s’agit d’un permis permettant la réalisation de travaux légers de construire ou de modification ».

Le maire a indiqué, par ailleurs, qu’« une fois alerté, une équipe de contrôleurs, ainsi qu’un huissier de justice se sont dépêchés sur place pour constater et rédiger un PV de constat sur la nature des travaux réalisés ».

En plus d’une copie qui a été adressée aux autorités concernées, à savoir le Wali, le Pacha de la région, M. Sadiki a précisé qu’une lettre a été transmise au club pour les aviser des poursuites judiciaires qu’ils encourent au cas où ils refusent d’arrêter la démolition ». « Il s’agit d’une zone tampon qui nécessite une autre autorisation spéciale », a-t-il noté, avant de préciser que « nul ne connait les raisons qui sont derrière cette démolition soudaine ».

Le club s’explique

Le club, pour répondre à tout ce qui circule sur les réseaux sociaux, a publié un communiqué explicatif où il apporte des précisions concernant les travaux de démolition, ayant engendré de vives réactions parmi les Rbatis.

Afin de pouvoir exploiter le stade dans les meilleures conditions de sécurité, l’entreprise chargé du contrôle et du suivi des travaux a recommandé au club de procéder à la démolition de certaines façades fissurées, a-t-il expliqué.

La même source a ajouté qu’en attendant de se mettre en accord avec les autorités concernées, le FUS a décidé de suspendre momentanément les travaux, tout en rappelant que le programme de réfection en cours ne prévoyait ni rajout ni suppression d’équipements.

98 ans d’Histoire

Le stade du Belvédère, connu plus couramment sous le nom du « stade du FUS», est l’un des plus anciens au Royaume, construit sous le protectorat français en 1923 au coeur de la capitale. Appartenant au club du FUS de Rabat, le stade en question a été rénové en 1973, comptant aujourd’hui une capacité d’accueil de 15.000 places. Il a, en effet, accueilli des matchs historiques des équipes nationales marocaines, à savoir celles des moins de 20 ans et de la sélection féminine. Le stade a également abrité, à maintes reprises, la finale de la Coupe du Trône et des matchs continentaux durant près d’un siècle.