Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Rabat : La joie au coeur de l’exposition « Joy »


Rédigé par Siham Mdiji le Vendredi 18 Juin 2021

Sous le nom « Joy », qui signifie « joie » en français, la Galerie Abla Ababou lance une exposition du 19 juin au 30 septembre 2021.



Rabat : La joie au coeur de l’exposition « Joy »
Malgré l’ambiance morose qui domine à cause de la pandémie du Covid-19, les initiatives artistiques se sont multipliées dans les quatre coins du globe. Le secteur de l’art, frappé de plein fouet par les mesures de confinement et d’interdiction de rassemblement qui découlent du Covid-19, reprend petit à petit son cours de vie normale. Même dans des conditions difficiles, des expositions sont organisées dans la capitale administrative du Royaume, Rabat, prouvant ainsi que le monde de l’art est capable de relever les défis et franchir les obstacles. C’est dans ce contexte que la Galerie Abla Ababou organise une exposition baptisée « Joy », du samedi 19 juin au jeudi 30 septembre 2021. « « Joy », un titre à la limite de l’ironie dans le contexte actuel. Le rôle de l’art n’est-il pas aussi celui d’enjoliver les choses ou alors d’en rire ? », lit-on dans un communiqué.

« Pour tordre le cou aux clichés »

Celle-ci livrera la perception de la joie à travers les oeuvres exposées de onze artistes d’horizon différents. Ils « se sont emparés de la thématique de cette exposition pour nous livrer leurs ressentis », lit-on dans un communiqué, ajoutant que « peintres, plasticiens, photographes et sculpteurs de  matière, tordent le cou aux clichés : la joie n’est pas forcément synonyme de béatitude ou d’un de bonheur intense ». Des artistes de renom y participeront, à savoir Sanae Arraqas, Sophie Champetier de Ribes, Khadija El Abyad, Hicham Matin, Louis D’hauterrives, etc. Chez ces deux derniers « la dérision domine ». « Le premier se moque du monde de l’audiovisuel, l’une des sources premières de diversion chez bien des humains, tandis que le second nous offre à voir à travers ses « dessins puérils pour adultes », une promenade onirique dans l’univers du cirque où foisonnent détails et personnages burlesques », a expliqué la même source.
Dans sa série « Les Enluminures du désir », Mohamed Rachdi a puisé dans ses pulsions délirantes pour illustrer l’amour. Quant à Christian Mamoun, le bonheur est une histoire de moments volés. Sa dernière série savamment mise en scène, « nous dévoile des corps enchevêtrés faisant exulter la liberté des modèles ». Autant de détails anatomiques qui se lisent également dans les dessins de Khadija El Abyad. Du dessin mais aussi de la peinture avec des scènes débordantes de tendresse dans lesquelles Sanae Arraqas retranscrit les joies de la maternité, conclut le communiqué.
Siham MDIJI

Zoom sur Abla Ababou Galerie
 
Inaugurée en 2017 avec les oeuvres monumentales de Mahi Binebine, la galerie Abla Ababou est un espace d’art contemporain situé au coeur du quartier Souissi, à Rabat. « Plus qu’une galerie d’art contemporain, Abla Ababou est d’abord un lieu fédérateur ouvert à toute forme de création artistique », a indiqué un communiqué, soulignant qu’avec « une architecture épurée construite avec des normes internationales, une lumière muséale et plus de cinq mètres de hauteur de plafond, près de 200 m2 se prêtent à toutes les manifestations culturelles ».
Il s’agit d’un « autre espace dans l’espace, avec un esprit concept store, uniquement dédié à l’objet d’art décliné sous toutes ses formes ».