L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Quand les démons de l’exclusion se réveillent


Rédigé par Abdelrahim ELHADDAD le Lundi 12 Décembre 2022



Les thuriféraires de l’exclusion dans l’espace européen, qui croient dur comme fer que leur modèle de société doit faire loi partout dans le monde, et qu’il n’est pas modulable pour accepter la différence de l’autre, n’en démordent pas. Des médias complaisants leur donnent voix au chapitre à chaque occasion pour véhiculer ce discours aux antipodes des professions de foi sur le vivre ensemble et l’acceptation de la diversité, inscrites dans les corpus européens.

Il a suffi de quelques incidents mineurs qui ont émaillé les célébrations, par les communautés d’origine marocaine, des retentissantes victoires des Lions de l’Atlas en Coupe du Monde, notamment après le succès fabuleux contre le Portugal, samedi en quart de finale, pour voir tonner à nouveau un discours réducteur et stigmatisant pour l’ensemble des gens qui n’ont fait que manifester leur joie en hissant les drapeaux marocains dans les rues des villes européennes, que ce soit à Paris, Bruxelles ou autres.

Grief leur est fait notamment de ne porter que les seuls drapeaux rouge et vert, ce qui a suffi pour mettre en cause leur attachement au pays d’accueil. Bien plus, les quelques incidents provoqués par des groupuscules de marginaux, qui ont émaillé les manifestations de joie, sont malencontreusement mis sur le compte de toute une communauté.

Et voilà que les théoriciens du «grand remplacement» qui trouvent de quoi alimenter la haine contre ce qu’ils appellent l’élément étranger qui menacerait, à leurs yeux, l’identité française.

Bien sûr, les perspectives d’élections qui rythment le ton des discours anti-immigration, censés attirer un électorat de plus en plus enclin au radicalisme, ne jouent pas en faveur des courants qui prônent la modération du discours. Mais de là à faire dans l’instrumentalisation pour mener des campagnes de dénigrement en règle contre ces communautés longtemps installées, cela dénote d’une dérive inquiétante, digne de réveiller les démons d’une époque d’atrocités et de mépris de la vie humaine qui marque encore tristement et honteusement la mémoire européenne.



Abdelrahim ELHADDAD



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Janvier 2023 - 15:45 Al Boraq à Marrakech : Sacré boute-en-train !






🔴 Top News