Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Programme gouvernemental : Le plaidoyer de Fatima Khair pour la réduction des inégalités et la défense de la cause féminine


Rédigé par Kawtar Chatt le Mercredi 13 Octobre 2021

Lors de la séance plénière consacrée à l'examen du programme du gouvernement, la parlementaire Fatima Khair a plaidé en faveur du droit des familles marocaines à une vie décente, à l'éducation et de santé, tout en appelant à améliorer la condition des artistes marocains. Détails.



L’actrice marocaine Fatima Khair, élue députée lors des élections du 8 septembre, sous les couleurs du RNI, a marquée son entrée à l'instance législative, en prenant la parole à l'occasion de la discussion du programme gouvernementale. La nouvelle députée a pris soin de louer la dimension sociale du programme de l'Exécutif , présenté par Aziz Akhannouch. « Je suis heureuse aujourd'hui, en tant que parlementaire, de votre engagement à sortir un million de familles de la pauvreté et de la fragilité, et tout le monde sait que la pauvreté est un problème épineux qui menace l'équilibre social et affecte le processus du développement économique dans notre pays », a déclaré Fatima Khair, en s'adressant au nouveau chef du gouvernement Aziz Akhannouch.
 
"Lutter contre la pauvreté et les inégalités reste la meilleure solution pour renforcer la cohésion sociale", a poursuivi la parlementaire, notant que l'intégration des femmes dans le processus de développement est « la plus grande priorité des politiques publiques ".

En effet, sortir un million de familles de la pauvreté a été l'une des promesses principales du Parti de l'Istiqlal, une priorité qui fait le consensus au sein de la majorité, tant il est urgent de venir en aide à une grande de la population, durement impactée par effets néfastes de la crise sanitaire. 
 
Fatima Khair a profité de son passage dans la tribune de la Chambre des représentants pour plaider la cause des femmes. « Malgré le consensus national et les efforts déployés, les femmes marocaines n'ont toujours pas la position qu'elles méritent dans la société, et nous n'avons pas encore réussi à imposer la parité comme critère de développement social », a elle déclaré, soulignant que « la réalité des femmes exige plus d'efforts de la part du gouvernement ».
 
Concernant l'engagement du chef du gouvernement de revaloriser les salaires des enseignants, la députée a déclaré que « les conditions de cette catégorie de fonctionnaires doivent être améliorées, en reconnaissance à leur rôle vital dans le processus éducatif ».
 
Dans le domaine de l'art, la députée et artiste Fatima Khair a estimé que « l'art est le miroir de la société, reflétant sa culture, sa civilisation et son histoire, et le niveau honorable de la créativité. A cet égard, elle a vivement appelé à améliorer la condition des artistes marocains, l'une des  causes de son engagement politique.