Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Programme de la mise à jour de la Botola Pro D1: La Ligue Nationale de Football Professionnel se tire une balle dans le pied !


Rédigé par A.KITABRI le Mardi 25 Mai 2021



 
Une bombe va exploser. La Ligue Nationale de Football Professionnel en est le détonateur. Sa mise à jour des matches en retard sera discutée, rejetée et interprétée de mauvaise foi car elle est illégale, injuste et fausse la compétition.
 
Une mise à jour discutable et irréfléchie
 
La Ligue Nationale de Football Professionnel est-elle incompétente ? Elle a annoncé lundi l'arrêt de la Botola lors de la première quinzaine du juin et la programmation des matches en retard pour la mise à jour de la compétition. La LNFP a choisi la fenêtre FIFA du juin pour la mise à jour de la Botola. Ce choix  engendrera une grosse polémique. Cette programmation sera largement commentée, interprétée et finalement rejetée. Qu'elle soit totalement ou partiellement appliquée, elle fausse la compétition. Elle viole le principe de l'égalité des chances.
 
Le Raja rejette la programmation de la mise à jour
 
-La réaction du Raja n'a pas tardé. Il met en cause cette programmation estimant qu'elle le défavorise dans la mesure où 6 (six) de ses joueurs seront avec leurs sélections. De ce fait, légalement, selon les dispositions de la FIFA, le Raja devrait être dispensé de cette mise en jour puisque le club a plus de 3 joueurs sélectionnés au moment où la FIFA fixe un minimum de 4 (plus de 3 joueurs).
Le Raja confirmera sa position par une correspondance officielle à la Fédération et à la LNPF.
 
Le Raja est en position de force légitime et légale
 
Or, le Raja est en position de force. Sa position est dans la légalité et en conformité avec le principe de la primauté de la loi, ici celle de la FIFA. Cette situation risquerait de créer une énième polémique.
Le Raja a raison. Il a six joueurs sélectionnés: Zniti, Rahimi, Ben Malongo, Ngoma, Al Warfalli et Soulaima. Le faire jouer lors de la fenêtre FIFA n'est pas légal. Le Raja a raison de contester, de refuser et d'user de toutes les procédures légales pour défendre sa position.
 
Le Wydad sera lésé si le Raja ne joue pas
 
Par sa décision irrecevable et irréfléchie, la LNFP vient de se  tirer une balle dans le pied et se créer un problème.
Il y a un autre principe qui sera violé : l'égalité des chances. La LNFP prive le Raja de ce droit. Mais il en privera également le Wydad. Les deux clubs sont en concurrence pour le titre. Leurs matches en retard devront se jouer en même temps pour ne pas favoriser une équipe aux dépens de l'autre.
Programmer les matches du Raja sans ses six (6) internationaux est injuste envers le club et illégal puisqu'il le défavorise  et transgresse les règlements de la FIFA.
Mais faire jouer le Wydad en l'absence du Raja sera également injuste envers le Wydad, car le Raja sera bénéficiaire de la situation. Il sera favori  puisqu'il jouera ses matches en retard après le Wydad. Il aura connaissance des résultats de son concurrent direct au titre. Le Wydad n'acceptera pas, à son tour, cette situation.
 
La LNFP se crée un problème
 
La LNFP s'est complètement plantée. Sa décision unilatérale est erronée. Elle fausse la compétition. Le Raja crierait au complot et accuserait  la LNFP de mauvaise foi.
Déjà ses rapports sont tendus avec LNFP. Les décideurs de la programmation auraient dû réfléchir mille fois avant de "pondre" leur programme de mise à jour injuste, irresponsable  et irrespectueux de la loi, de l'égalité des chances et des droits.
Avant de pondre leur programmation, les décideurs auraient dû se concerter et demander conseils. Ils viennent de lancer une bombe. Ils en seront les premières victimes. Le Raja ne se laissera pas faire.
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Septembre 2021 - 20:58 Futsal: Le Maroc 14ème mondial