Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Produits alimentaires en « abondance » à des prix « stables »

Ramadan


le Vendredi 24 Avril 2020



Produits alimentaires en « abondance » à des prix « stables »
Tomates, dattes, lait, lentilles, légumineuses, oeufs, viandes... Le Ramadan connaît habituellement une demande accrue au niveau de plusieurs produits alimentaires. Les prévisions de l’offre et de la demande des principaux produits consommés durant ce mois font ressortir que le marché sera bien approvisionné et que les prix se situeront à des niveaux acceptables.

« L’offre des biens et produits couvre largement les besoins estimés du mois du Ramadan et des mois suivants, alors que les prix de la majorité des produits sont stables », a assuré la commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix.

Selon un communiqué du ministère de l’Agriculture, les prix des produits de base restent à leurs niveaux habituels notamment les farines, le sucre, l’huile et le lait.

Et les augmentations de prix enregistrées pour certains produits sont dues essentiellement au comportement du consommateur qui s’approvisionne en quantité supérieure aux besoins au début du mois sacré de RAMADAN et non pas à l’indisponibilité des produits. Les cours se stabiliseront après la première semaine de Ramadan.

Prix stables

Concernant les légumineuses, le marché national est approvisionné principalement des stocks, qui sont à un niveau qui couvre les besoins du mois de Ramadan. À noter que les légumineuses les plus utilisées durant ce mois sont les lentilles et les pois chiches qui affichent une stabilité dans les prix et se situent à des niveaux raisonnables.

Côté sucre, on assiste à une situation confortable des stocks et un bon démarrage de la campagne sucrière 2020. Les stocks disponibles couvrent 3,5 mois de consommation, sans compter la production en cours de la nouvelle campagne sucrière 2020.

Pour les dattes, produit de grande consommation durant le mois sacré, l’approvisionnement sera assuré principalement par les stocks issus de la production nationale et les importations. Les prix restent contenus à leurs niveaux habituels, soit 20 à 40 dh/kg pour les variétés de qualité intermédiaire, les plus consommées.

Pour leur part, les unités de production laitière continuent leur activité à un rythme normal malgré le contexte sanitaire. Les volumes de lait pasteurisé produits mensuellement dépassent la demande, en plus du niveau des stocks et de la production du lait UHT.

Les services de l’ONSSA, quant à eux, redoublent de vigilance et restent mobilisés pour assurer un contrôle renforcé de la qualité des produits alimentaires mis en vente.