L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Produits alimentaires de base : Vers la création d’un stock national stratégique


Rédigé par La Rédaction le Mardi 12 Avril 2022

Le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a affirmé, lundi à Rabat, que le gouvernement est en train de mettre en œuvre une vision pour créer un écosystème national et intégré du stock stratégique des produits de base et ce, en application des Hautes Orientations Royales.



En réponse à une question orale sur "la sécurisation du stock stratégiques des produits alimentaires", posée par le groupement Justice et Développement à la Chambre des représentants, M. Sadiki a expliqué que son Département a instauré une équipe dédiée à l'identification des produits concernés par ce stock et des mesures qui seront mises en place pour assurer la "souveraineté alimentaire". Ces produits, selon le ministre, sont constitués de deux catégories. La première concerne les produits de base que la production nationale ne permet pas à couvrir, à savoir les céréales, le sucre et les huiles de table, tandis que la seconde porte sur les intrants agricoles, en particulier les semences, les engrais azotés et les pesticides qui ne sont pas produits localement.
 
Il a, par ailleurs, souligné que dans l'attente de fixer la vision finale de ce chantier et les mécanismes à même d'assurer sa mise en œuvre, le ministère de l'Agriculture a entamé, conjointement avec le ministère des Finances, à partir de ce mois, la constitution progressive d'un stock de réserve de blé tendre et dur.
 
Ce stock, qui s'ajoute au stock disponible couvrant cinq mois, a-t-il dit, sera mis à la disposition de l'Office National Interprofessionnel des Céréales et des Légumineuses (ONICL), selon le mécanisme légal dont il dispose, et sera liquidé en fonction de la conjoncture et en coordination avec les professionnels du domaine.
 
Et de conclure : "Nous sommes confrontés à une crise multifactorielle et incontrôlée et le gouvernement met tout en œuvre pour suivre l'évolution de cette situation et y faire face en fonction des moyens disponibles".

(Avec MAP)