L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Prêt-à-porter : Derrière les prix exorbitants des franchises au Maroc


Rédigé par Yousra RHARDOUD Lundi 18 Décembre 2023



Une veste Zara à 2000 dirhams, alors qu’elle coûte 150 euros en Espagne. Des baskets Bershka à 899 dirhams, tandis que leur prix de vente en France ne dépasse guère les 70 euros. Les écarts de prix pour les mêmes produits entre le Maroc et l’Europe suscitent des interrogations chez les consommateurs marocains. Ces écarts sont encore plus importants pour les marques turques, puisque quelques pièces LC Waikiki ou Defacto coûtent parfois trois fois plus cher. Comment expliquer ces écarts ? Plusieurs éléments entrent en jeu, parmi lesquels les droits de douane, les coûts logistiques, le taux de change, le loyer, mais aussi le positionnement adopté par ces marques sur le marché marocain. L’étroitesse du marché et le manque de concurrence peuvent aussi expliquer ce niveau de prix.
 
Trouvez l'intégralité de l'article dans notre édition du 19 Décembre 2023, disponible en kiosque.
 
 








🔴 Top News