Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Préscolaire: Réunion du Conseil d’administration de la FMPS


Rédigé par N.L avec MAP le Mercredi 14 Avril 2021

Le Conseil d’administration de la Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire (FMPS) a tenu, mercredi à Rabat, sa 13ème réunion, sous le signe « Agissons ensemble pour généraliser un préscolaire de qualité ».



Préscolaire: Réunion du Conseil d’administration de la FMPS

 
Les membres du Conseil se sont penchés sur l’examen des rapports financier et d’activité 2020, du rapport du commissaire aux comptes au titre de l’année 2019, en plus du plan d’action et du projet de budget 2021.

Présentant le rapport d’activité 2020, le directeur général de la FMPS Aziz Kaichouh, a abordé des thématiques liées à l’expansion du réseau FMPS, à la formation et à la gestion et à l’action de la Fondation dans le contexte de la pandémie.

Il s’est aussi attardé sur le Label « FMPS Tatwir », destiné à appuyer les associations et les établissements privés dans leur amélioration pédagogique.

Dans une déclaration à la chaîne d’information M24, le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a indiqué que la réunion constitue une occasion pour montrer l’intérêt porté par le ministère à ce projet national bénéficiant de la bienveillance royale, dans le sens de la généralisation d’un enseignement préscolaire de qualité et accessible à tous.

Le ministre a également mis en avant les résultats significatifs de ce projet, faisant état d’une généralisation de 72% actuellement, contre 49% en 2018, avec une contribution de la FMPS à hauteur de 6% à cette performance.

Le président du Conseil d’administration de la FMPS Taïb Chkili a relevé que la réunion permettra de s’arrêter sur les réalisations accomplies, en évaluer les avantages et déterminer les lacunes qu’il faut pallier, soulignant qu’il s’agit également d’explorer les moyens de passer, dans les plus brefs délais, à 500.000 élèves bénéficiaires au lieu de 125.000 actuellement.

« Toutes les études montrent que les élèves ayant bénéficié de l’enseignement préscolaire ont réussi leur vie professionnelle et sociale », a noté Chkili, soulignant l’importance de commencer par la formation des formateurs et des encadrants, un aspect sur lequel s’est penchée la FMPS deux saisons avant l’ouverture des premières écoles.

Il a, d’autre part, fait savoir que les élèves ayant bénéficié du préscolaire ont été inscrits à la plateforme Massar dans le but de suivre leurs résultats durant tout leur cursus, dans la perspective d’identifier les avantages et les limites de ce système.

La réunion a été marquée par la présence, notamment, du wali chargé de la coordination nationale de l’INDH, Mohamed Dardouri, du wali-directeur général des collectivités territoriales au ministère de l’Intérieur, Khalid Safir, et du président du Conseil économique, social et environnemental, Ahmed Reda Chami.