L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Précipitations : Les pluies salvatrices réaniment les barrages


Rédigé par Rime Taybouta Lundi 12 Février 2024

Depuis jeudi soir, les régions du Royaume accueillent à bras ouverts des pluies salvatrices, qui donnent une lueur d’espoir aux Marocains.



Depuis la soirée de jeudi dernier, plusieurs régions du Royaume ont connu des précipitations salvatrices, alors que le Maroc est plongé dans une sécheresse implacable, depuis plusieurs mois. Presque toutes les régions du Royaume ont été touchées par ces pluies bienvenues, réveillant les terres arides et réjouissant les cœurs des habitants.

Des montagnes de Chefchaouen à Tan-Tan, en passant par Casablanca, Safi et Guelmim, les gouttes de pluie ont résonné comme une mélodie céleste, annonçant un renouveau tant espéré. Bien que les pluies n’aient pas encore atteint le niveau espéré, certaines rivières asséchées commencent à retrouver leur vigueur, les terres desséchées ont commencé à reverdir et même certains barrages ont commencé à se remplir.
 
Selon les données de la Direction Générale de l’Hydraulique relevant du Ministère de l'Équipement et de l'Eau, le taux de remplissage des barrages au Maroc a enregistré une hausse de 0,69%, atteignant 3882,59 millions de mètres cubes.
 
Malgré cette légère hausse due aux précipitations pluvieuses dépassant les 95 millimètres au Nord, la capacité de rétention des barrages reste inférieure au pourcentage enregistré l’année dernière à la même période, qui était de 31,87% avec un total de 5138,24 millions de m3.
Ceci est dû au fait que plusieurs barrages affichaient un taux de remplissage de 100%, notamment ceux de Chefchaouen, Acharif Al Idrissi, Bouhouda, Oued Za et Nakhla. Les barrages Tanger-Mediterranée, Sebou et Sidi Saïd Maâchou avaient dépassé 90% de leur capacité. 
 
Cela dit, les données de la Direction soulignent que les régions ayant enregistré les plus hauts taux de remplissage au cours des dernières 24 heures, sont celles de Tensift avec une variation de 0.66% enregistrant un taux de remplissage estimé à 55,94%, suivi par le bassin de Loukkos avec un taux de 40,55%, alors que celui de Sebbou affiche un remplissage 36,09%, pour un volume total de 2004,3 m3. Le bassin de Moulouya, dont le taux de remplissage est estimé a près de 25%, affiche une variation de 1,25% durant les dernières 24H, donnant une lueur d’espoir aux populations de la région.
 
Les effets de cette pluie bienvenue ont été ressentis par les agriculteurs, dont les cultures avaient été désespérément en attente d'eau. Les éleveurs, qui luttaient pour nourrir leur bétail dans des pâturages desséchés, ont maintenant accès à des sources d'eau fraîche pour leurs troupeaux. Si les précipitations se poursuivent dans les jours à venir, elles auront un effet notable sur le marché des fruits et légumes, à quelques semaines du Ramadan.








🔴 Top News