Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Post-Covid : les opportunités pour les exportateurs marocains sur le marché Béninois


Rédigé par A. Channaje le Vendredi 9 Avril 2021

Le Bénin est un marché en pleine croissance, propice à l’investissement. Les opportunités principales pour les exportateurs marocains sont le tourisme, la transformation des produits alimentaires.



Post-Covid : les opportunités pour les exportateurs marocains sur le marché Béninois
C'est ce qui a été souligné, le 7 du mois courant, lors d'un webinaire organisé par l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) sous le thème : «Doing Business in Benin », en partenariat avec le cabinet Harvard Consulting.

Animée par M. Philippe Cordier, expert en management opérationnel, de la performance individuelle et collective et de la gestion des risques interculturels, cette rencontre avait pour objectif d’identifier les opportunités commerciales pour les exportateurs marocains.

M. Philippe Cordier a identifié ainsi trois secteurs d’avenir qui représentent de réelles opportunités pour les exportateurs marocains, à savoir le tourisme, la transformation des produits alimentaires et les services dans les énergies. Le tourisme d’affaires, écologique et d’agrément constituent un important domaine à forte potentialité notamment en termes de besoins en infrastructures hôtelières.

La transformation agroalimentaire, quant à elle, est un secteur d’avenir au Bénin, où l’agriculture est la 1ère source de richesse et génère 88% des recettes d’exportation. Finalement, le secteur des énergies et des hydrocarbures est une opportunité pour les investisseurs du fait des nombreux avantages douaniers et fiscaux mis en place par le gouvernement en relation avec ces domaines d’activité.
 
Le Bénin, un pays au profil particulier dans la région
 
Sans oublier que le Bénin est un pays au profil particulier dans la région. En effet, de nombreuses réformes sectorielles ont été mises en place depuis 2016, avec une volonté de développer les capacités économiques et les investissements étrangers.

Le pays a procédé à une réduction des impôts de 25% à 50% sur les sociétés nouvellement créées, durant les 3 premières années d’activité.

Autre opportunité d'affaire pour les exportateurs marocains, soulevée lors de ce webinaire, est la mise en place d’un Code des Investissements, de Zones Economiques Spéciales et d’une Zone Franche Industrielle qui bénéficie aussi aux investisseurs à travers de nombreux avantages fiscaux et une facilitation des processus de transfert des marchandises.
Il est également à noter que le taux d’inclusion des services financiers est de 77,83%, et que le Bénin possède la meilleure pénétration des services financiers au sein de l’UEMOA.
Autre force caractérisant le Bénin, c'est que ce pays fait partie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Le pays représente un marché de 11,8 millions d’habitants et un PIB de 15,4 milliards de dollars. En termes de croissance, le PIB béninois est passé de 14,26 milliards de dollars en 2018 à 15,29 milliards en 2020, et les prédictions indiquent une augmentation à 19,22 milliards de dollars d’ici 2022.

La répartition de l’activité économique par secteur révèle que les services représentent 42,9% de l’activité, contre 38,0% pour l’agriculture et 19,1% pour l’industrie.
Le flux d’investissement direct étranger a, quant à lui, augmenté de 201 millions de dollars en 2017 à 230 millions de dollars en 2019. 
 
Ce que le Maroc exporte au Bénin
 
Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Bénin représentent 104,7 millions de dollars en exportations marocaines et 90.6 milliers de dollars en exportations béninoises.
Les produits les plus exportés par le Maroc en direction du Bénin sont les engrais (65,9 millions de dollars), les sucres et préparations sucrées (10 millions de dollars), les équipements électriques (7,2 millions de dollars) et les viandes et poissons (6,5 millions de dollars).

Par ailleurs, les produits les plus importés par le Maroc sont le bois et le charbon (51,7 millions de dollars) et les fruits (37,5 millions de dollars).