Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Polémique sur les crédits des transporteurs touristiques : le GPBM et les professionnels cherchent un accord


Rédigé par La rédaction le Mardi 24 Novembre 2020

Après l’indignation des transporteurs touristiques, une réunion à distance a été tenue, lundi, entre des responsables du ministère du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, les professionnels du transport touristique et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) afin d’appuyer l’activation de la procédure de report du remboursement des échéances des crédits bancaires des entreprises du transport touristique.



Polémique sur les crédits des transporteurs touristiques : le GPBM et les professionnels cherchent un accord
Depuis maintenant des semaines, les professionnels du transport touristiques sont dans la tourmente, ils dénoncent le non-respect du contrat programme par les banques, soulignant qui exercent sur eux de plus en plus de pression pour le remboursement de leurs créances, contrairement aux dispositions du contrat-programme pour le tourisme. Suite à l’intervention du ministère de tutelle, les parties concernées ont organisé une réunion qui s’est axée sur l’examen de la mesure 7 du contrat-programme relative à la relance du secteur touristique.
 
Ladite mesure du contra-programme recommande la mise en place d'un moratoire pour le remboursement des échéances des crédits bancaires et le remboursement des échéances des leasings jusqu'au 31 décembre 2020 sans paiement de frais ni de pénalités pour les entreprises touristiques et leurs employés, en raison des répercussions de la pandémie.
 
Il s’agissait aussi, lors de cette réunion virtuelle, d’examiner la demande de la FNTT de mettre en place un nouveau moratoire pour le remboursement des échéances des crédits bancaires jusqu’à fin décembre 2021, a relevé la Fédération nationale du transport touristique (FNTT) dans un communiqué, ajoutant que cette requête avait été formulée en raison de l’arrêt des activités de la flotte du transport touristique, de l’absence de réservations, de l’entrée de la plupart des pays émetteurs de touristes dans une deuxième vague de confinement et de l’annonce de l’état d’urgence dans plusieurs autres pays.

Les transporteurs listent leurs recommandations

Les représentants de la FNTT, dont son secrétaire général, Mohamed Ba Mansour, le président de l’association régionale des agences de transport touristique dans la région de l’Oriental, Mounir Kadiji, le secrétaire régional de la FNTT dans la région du Souss, le coordinateur de la FNTT dans la région Casablanca-Settat, ont appelé à trouver des solutions efficientes et urgentes pour sauver les entreprises du secteur de la faillite et permettre la préservation des postes d’emplois.

Ainsi, ils ont recommandé «la mise en place d’un produit bancaire à la hauteur des attentes des professionnels du secteur, qui sera garanti par l’Etat, ainsi que le report de remboursement des échéances des crédits bancaires à fin décembre 2021, appelant à associer l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) dans la prochaine réunion afin d’accélérer les mesures convenues avec les professionnels». Les membres de la FNTT ont aussi rappelé le soutien social octroyé aux salariés du secteur (2.000 DH par mois) jusqu’à la fin du mois de décembre de l’année en cours.
 
Le Directeur Général du GPBM, El Hadi Chaïbaïnou, a pour sa part, appelé à harmoniser les procédures et à trouver des solutions intermédiaires urgentes, recommandant lui aussi d’associer l’APSF dans la prochaine réunion afin d’étudier toutes les propositions.
 
A l’issue de cette réunion, tous les participants se sont félicités de l’esprit de solidarité et de la volonté de redonner confiance aux institutions bancaires de façon à renforcer le rôle des entreprises et permettre une sortie de cette crise sanitaire avec les moindres dégâts.