Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Pleure ô Kasbah bien aimée !

Kasbah de Boulaâouane


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mardi 17 Mars 2020

La sauvegarde de la Kasbah de Boulaâouane doit être conçue dans une profonde vision éclairée et visionnaire.



Pleure ô Kasbah bien aimée !
Située sur un haut plateau dominant la vallée d’Oum Rabia entre les régions de Jadida et Sidi Bennour, la Kasba de Boulaaouane, son importance historique, la beauté et l’authenticité de son architecture, en tant que monument historique et culturel qui recèle d’une part importante de la mémoire nationale, n’a jamais cessé de susciter le débat sur les budgets alloués à ses projets de restauration, qui ont jusque-là tous malheureusement avorté.

Après plusieurs tentatives à chaque fois avortées pour des raisons peu convaincantes d’ailleurs, estiment les habitants de la Kasbah, l’on apprend que le lancement de la première tranche du projet de restauration et réhabilitation de la Kasbah de Boulaouane nécessite une enveloppe budgétaire de 11 millions de DH.
 

Un projet presque parfait

Ce projet porte sur la remise en état des murailles, des couloirs de sécurité et la restauration de la mosquée. Le coup d’envoi a été donné pour la réalisation d’études de diagnostic géotechnique relatives du site. Ce projet compte la mise en place, depuis le centre urbain de la ville d’El Jadida, d’un circuit touristique balisé vers la kasbah afin de faciliter l’accès au site. Le projet prévoit aussi la mise en place, depuis le centre urbain de la ville d’El Jadida, de plaques signalétiques pour faciliter l’accès à la Kasbah, ainsi que la mise à niveau du cadre environnant, en perspective de la réalisation de projets d’investissements touristiques, environnementaux et scientifiques, ce qui est de nature à contribuer au développement durable de la région et à faire de la Kasbah un musée à ciel ouvert et un pôle d’attraction pour les visiteurs, nationaux et étrangers.

Il est à signaler que ces projets s’inscrivent dans le cadre de la stratégie du ministère de la Culture et de la Communication (Département de la Culture) visant la préservation, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel dans l’ensemble des régions du Royaume afin que ce patrimoine puisse jouer son rôle en tant que l’un des affluents du développement économique et social global.

Un site historique qui mérite mieux !  

Il faut bien souligner que la sauvegarde de la Qasba de Boulaaouane doit être conçue dans une profonde vision éclairée et visionnaire, dans le cadre d’un développement intégré, durable et ami de l’environnement. Faudra faire de Boulaaouane un Parc Archéologique, Environnemental et Touristique de premier plan. Nous avons toutes les possibilités et les pensées, bien pensées, pour réaliser ce beau rêve, tant attendu, souligne Aboulkacem Chebri, directeur du Centre d’études et de recherches sur le patrimoine maroco-lusitanien.

Mohamed LOKHNATI 

  


Dans la même rubrique :
< >