Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Plan Routes 2035: Nizar Baraka annonce une enveloppe de 3 milliards de Dhs


Rédigé par Kawtar Chaat le Mardi 7 Décembre 2021

Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, a déclaré que son département travaille sur l’identification d’une série de projets routiers pour la déclinaison du Plan Routes 2035, mettant en avant l’état d’avancement de la stratégie hydraulique du Royaume.



Dans le but de garantir aux usagers de la route une conduite dans les meilleures conditions possibles, le ministère de l’Equipement et de l’Eau entend lancer différents projets pour le maintien à niveau, l’entretien et la modernisation de la partie du réseau routier national, a assuré Nizar Baraka lors de la séance des questions orales à la Chambre des Représentants, lundi.

Le financement de l’entretien routier est un problème récurrent au Maroc. La réhabilitation des routes rurales pour désenclaver les zones isolées et pallier l’insécurité routière restent des problèmes majeurs qui n’ont cessé de refaire surface.

Le ministre a déclaré ainsi que parmi les points majeurs soulevés concernant l’entretien du réseau routier, le ministère a réservé cette année 3 milliards de dirhams qui seront alloués à l’entretien et à la mise à niveau des routes nationales, soit 45% du budget consacré aux routes.

Le taux de désenclavement du monde rural a atteint 79%, a révélé le responsable gouvernemental, reconnaissant qu’un certain nombre de routes qui ont été construites doivent être réévaluées afin d’améliorer la gestion du ré- seau routier national et les projets d’infrastructures du secteur. « Il est devenu clair pour nous que le problème majeur est lié à l’entretien des routes, car nous devons non seulement étendre le réseau routier, mais également entretenir les infrastructures existantes », a-t-il expliqué.

Pour ce qui est de la largeur de chaussée pour les routes rurales, 50% de celles-ci s ne dépassent pas quatre mètres de largeur, a fait savoir Baraka, promettant d’œuvrer pour l’élargissement de ces routes afin d’atteindre six mètres de largeur et ainsi sécuriser et fluidifier le trafic.

Il a appelé à étendre ce qui peut être étendu à partir des routes de quatre mètres pour atteindre six mètres de largeur. « La réhabilitation de ces routes est onéreuse, toutefois, investir dans des infrastructures durables est une stratégie gagnante », a-t-il relevé.

En ce qui concerne la réduction des disparités spatiales et territoriales, et le désenclavement des populations rurales et des zones montagneuses, Nizar Baraka a souligné la nécessité de la construction des routes, des pistes et des ouvrages de franchissement en vue d’améliorer la qualité de vie dans ces zones isolées. «Le programme de désenclavement des populations rurales couvre 22.000 kilomètres, dont 17.000 sont effectivement des projets d’entretien routier », a-t-il noté.

Quid de la stratégie hydraulique du Royaume ?

S’agissant des enjeux de la gestion et de l’alimentation en eau potable des villages du Maroc, Baraka a déploré la difficulté rencontrée par les villages à proximité des barrages quant à l’accès à l’eau, confirmant que le ministère a fait « un inventaire des groupes concernés pour prendre les décisions appropriées, dans les plus brefs délais ».

Il existe aujourd’hui une forte volonté d’accélérer la réalisation des barrages, affirme le responsable gouverne- mental, ajoutant que « notre pays compte 149 grands barrages, et a le potentiel de mobiliser 19 milliards de mètres cubes ».

« Nous avons maintenant un programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation (2020-2027) », rappelle Baraka, affirmant « le lancement des travaux pour la construction de chantiers de onze grands barrages qui permettront le drainage de 4 milliards de mètres cubes, outre les petits barrages collinaires qui seront achevés prochainement».

« Nous lancerons un processus de construction de 123 barrages pour résoudre le problème de la sécheresse dans certaines régions, et nous terminerons le processus de construction d’ici 2023 », conclut le ministre.

L’enveloppe budgétaire allouée à la stratégie nationale 2009-2030, qui forme le cadre des travaux du département de Nizar Baraka, devra servir à diversifier les sources d’alimentation en eau dans les milieux ruraux.

Ainsi, entre la gestion des infrastructures routières et des ressources hydrauliques, la vision du ministère s’inscrit dans l’objectif de poursuivre le déploiement des programmes prioritaires et des mesures relatives à l’amélioration de la qualité de vie des populations rurales au Maroc.