Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l’univers infini


Rédigé par Abderrazzak BENCHAABANE le Jeudi 21 Octobre 2021



Le Professeur Mohamed Maouhoub est l’auteur de : « Le traducteur de la philosophie » en 2012 et vient de publier cet été la traduction en arabe de l’ouvrage « Le monolinguismes de l’autre » de Jacques Dérida.
Le Professeur Mohamed Maouhoub est l’auteur de : « Le traducteur de la philosophie » en 2012 et vient de publier cet été la traduction en arabe de l’ouvrage « Le monolinguismes de l’autre » de Jacques Dérida.
En cette rentrée culturelle les éditions de l’université Cadi Ayyad publient un essai philosophique « Alexandre Koyré, la science, philosophie et la politique » écrit par le phénoménologue Mohamed Maouhoub et consacré au philosophe des sciences Alexandre Koyré décédé en 1964.

Ferdinand Belaval écrit dans le deuxième tome du livre hommage à Koyré : « Tout ce qui peut retenir un grand esprit de Platon à Robert Oppenheimer à passionné Alexandre Koyré… Peu de domaines lui sont demeurés étrangers. Et c’est à ce prix qu’il doit être cet admirable, cet incomparable Penseur d’idées et de sentiments »

Dès les premières pages, le lecteur est prévenu ; ce n’est pas d’une biographie dont il s’agit. C’est la pensée et l’oeuvre philosophique de l’auteur « Du monde clos à l’univers infini » qui fait l’objet du présent essai en 130 pages. Et dont le professeur Mohamed Maouhoub examine avec détail les articulations, la profondeur et l’acuité.

En quatre chapitres dont : Koyré et la science, Koyré et la philosophie et Koyré et la politique, Mohamed Maouhoub déploie magistralement pour le lecteur, en enseignant et philosophe, les grands moments et les grandes ruptures philosophiques opérées par l’auteur des « Études Galiléennes » et de « La révolution astronomique ». On y apprend l’amour que Koyré vouait aux idées et dont Yves Belaval dit : « Son triomphe l’intéressait moins que les idées, il les aimait pour elles-mêmes ».

Le lecteur trouvera en fin du livre un extrait de la traduction du livre de Koyré : « Introduction à la lecture de Platon » ainsi que des témoignages de philosophes que Koyré a marqué ou inspiré tel que : Michel Foucault, le médecin-philosophe Georges Canguilheim, Emil Strauss et Hanna Arendt.

Le Professeur Mohamed Maouhoub est l’auteur de : « Le traducteur de la philosophie » en 2012 et vient de publier cet été la traduction en arabe de l’ouvrage « Le monolinguismes de l’autre » de Jacques Dérida.


Abderrazzak
BENCHAABANE


-