L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Pays-Bas : Cerveau de la fusillade du café «La Crème», Taghi condamné à la prison à perpétuité


Rédigé par l'Opinion avec agences Mardi 27 Février 2024

Le baron de la drogue le plus redouté des Pays-Bas, Ridouan Taghi, a été condamné mardi à une peine de prison à perpétuité pour une série de meurtres commis entre 2015 et 2017, a annoncé la justice, dans un procès de grande ampleur.



Pays-Bas : Cerveau de la fusillade du café «La Crème», Taghi condamné à la prison à perpétuité
« Nous condamnons tous les suspects. Ridouan Taghi obtient la prison à vie », a déclaré le juge (non identifié pour des questions de sécurité) d'un tribunal d'Amsterdam hautement sécurisé, qui a condamné aussi 16 autres membres du cartel. Taghi, 46 ans, né au Maroc et ayant grandi aux Pays-Bas, était accusé d'avoir tiré les ficelles du cartel de drogue surnommé la « Mocro Maffia ». Lui et ses coaccusés étaient jugés pour six meurtres et quatre tentatives de meurtre. Seize autres suspects ont été condamnés à des peines allant de la perpétuité à un an et neuf mois de prison.
 
Le verdict a été rendu presque six ans après le début de ce procès, devant un tribunal hautement sécurisé, communément appelé « Le Bunker », aux abords d'Amsterdam.Il a été arrêté à Dubaï en 2019 et incarcéré dans une prison néerlandaise ultra-sécurisée. Malgré cela, il a continué à diriger son gang depuis l'intérieur en transmettant des messages à ses complices à l'extérieur, selon le parquet.
 
De par son ampleur, le procès, appelé « Marengo », est sans précédent aux Pays-Bas, d'après les observateurs. L'armée a été mobilisée pour sécuriser les abords du tribunal pendant des audiences. Les procureurs et juges s'y rendent en voitures blindées. Les crimes ont été perpétrés entre 2015 et 2017, visant principalement des individus soupçonnés par le gang d'être devenus des informateurs de la police.
 
Le meurtre en 2017 à Utrecht (centre) d'un homme appelé Hakim Changachi est considéré par l'accusation comme une erreur. Par ailleurs, les autorités marocaines considèrent Taghi comme cerveau de la fusillade survenue en novembre 2017 dans le café La Crème à Marrakech. Sur son ordre deux tueurs à gage ont exécuté une personne innocente alors qu’ils croyaient viser un narcotrafiquant d’une bande rivale installé au Maroc.
 
Il est à noter que le Maroc n’a adressé, selon nos informations, aucune demande d’extradition concernant Taghi. Par contre, une demande concernant l’extradition d’Achraf B, impliqué dans l’affaire Marengo et accusé d’avoir tué le fils d'un juge marocain, est en cours d’étude par la justice néerlandaise. La décision appartient au ministre de la Justice, Dilan Yeşilgöz-Zegerius, au moment où le Maroc et les Pays Bas poursuivent les négociations sur un nouvel accord de coopération judiciaire.
 
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News