Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Partenariat prometteur entre Managem et Wanbao Mining


Rédigé par H.L le Mardi 2 Février 2021

Le Groupe Managem et l'opérateur minier international Wanbao Mining ont signé récemment un partenariat en vue de développer des projets miniers de grande taille au Soudan. Détails.



Partenariat prometteur entre Managem et Wanbao Mining
En ligne avec sa stratégie visant à développer ses investissements à l’échelle panafricaine et à consolider sa présence au Soudan, le Groupe Managem conclut un second partenariat de coopération avec le Groupe Wanbao Mining, portant sur le développement d’un projet minier de grande envergure dans ce pays où Managem développe ses activités depuis plus de 10 ans et opère dans la mine de Gabgaba, première mine industrielle du pays.

Depuis 2019, le Groupe Wanbao Mining est également présent au Soudan, où il détient des blocs d’exploration aurifère. A travers ce nouveau partenariat, les Groupes Managem et Wanbao Mining ont décidé de mutualiser leurs efforts pour développer un grand projet aurifère, avec un objectif de production à moyen terme d’environ 5 tonnes d’Or par an et un niveau d’investissement d’environ 250 M USD. Les deux groupes s’engagent également à accélérer les travaux d’exploration dans les blocs qu’ils détiennent, afin de développer une seconde mine d’Or à un horizon de 3 ans. Ce partenariat stratégique prévoit une prise de participations minoritaires croisées de 35%.

Commentant cet accord, Imad Toumi, Président Directeur Général de Managem, a déclaré qu’ « à travers cette opération majeure, Managem confirme sa détermination à se positionner parmi les plus importants producteurs d’Or de taille intermédiaire au niveau du continent, et à développer un projet aurifère de taille importante, conjointement avec un partenaire industriel de renommée internationale ».

 Ce partenariat donnera à Managem les moyens de se développer et d’augmenter sa production d’Or annuelle au Soudan de 2 tonnes à plus de 5 tonnes à moyen terme», a-t-il assuré. Voilà de quoi faire oublier définitivement l’épisode houleux de la saisie d’un hélicoptère chargé d’or, en mai 2019, présenté, à l’époque et à tort, comme une opération illégale de détournement du métal précieux par la compagnie marocaine.