Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Parlement : Une session à effectif réduit


Rédigé par S.J le Mercredi 1 Avril 2020

Malgré la crise sanitaire, les députés vont assurer la session du printemps, néanmoins, l’effectif sera très réduit.



Seulement une trentaine de députés seront présents durant les séances parlementaires de la session du printemps. Seuls les présidents des groupes accompagnés d’un ou deux autres membres, auront la possibilité d’assurer les séances, et ce, conformément aux directives préventives du Ministère de la Santé, nous informe Kamal HACHOUMI, Directeur de Cabinet du Président de la Chambre des Députés.

La présidence de la première Chambre avait indiqué dans un communiqué, que cette mobilisation a pour but de répondre aux exigences de la situation sanitaire en veillant à assumer ses rôles d'accompagnement, de contrôle et de questionnement. Ainsi, il a été convenu des formalités de présence lors de la séance d'ouverture à la session du printemps qui aura lieu le 10 avril conformément à l'article 65 de la Constitution, ainsi qu'au cours des séances suivantes. Il a également été convenu de tenir deux séances plénières consacrées aux questions de politique générale auxquelles répond le chef du gouvernement. La première qui se tiendra le 13 avril sera consacrée aux «retombées sanitaires, économiques et sociales de la propagation du coronavirus et les mesures prises pour faire face à la pandémie», indique le communiqué de l'institution législative.

Déroulement des séances

Il a également été décidé de programmer des séances hebdomadaires des mois d’avril et de mai. Les secteurs programmés sont ceux qui sont en relation directe avec la crise sanitaire actuelle, notamment, la Santé, l’Intérieur, l’Agriculture, les Finances, l’Éducation, l’Industrie et le Commerce. Par contre les séances seront plus courtes que d’habitude, elles dureront une heure et demie, au lieu de trois heures, nous confie M. Hachoumi. Le temps réservé à chaque groupe parlementaire sera, ainsi, également réduit.

Par ailleurs, l’institution législative a souligné l'importance de la diffusion du déroulement des séances plénières et celles des commissions à travers les différents supports médiatiques, ajoutant que les outils techniques seront mis à disposition à cet effet.