L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Parité Euro/Dollar : Quel impact sur l'économie marocaine ?


Rédigé par Mohammed Elkorri le Mardi 12 Juillet 2022

Pour la première fois depuis sa mise en circulation en 2002, l’euro a atteint la parité avec le dollar. Un état des lieux qui n’est pas sans conséquences sur l’économie nationale.



DR : Getty images
DR : Getty images
Ce mardi 12 juillet, l’Euro est à parité avec le Dollar, sachant qu’en avril, un euro valait autour de 1,2 dollar. Ce changement signifie que l’Euro s'est déprécié de 13,2% sur un an. Des économistes de renom s'accordent à dire que la monnaie européenne est en train de se dégrader face à la monnaie américaine, au moment où les Etats Unis mènent une politique monétaire agressive pour contrer les pressions inflationnistes, comme en témoigne la hausse du taux directeurs de trois-quarts de points actée par la FED, soit la plus forte hausse depuis 1994.
 
Cela dit, cette parité aurait un effet sur l’économie nationale, dont la convertibilité de sa monnaie repose sur les deux devises, nous indique Samir Chaouki, analyste en économie et géopolitique, ajoutant, toutefois, que cet impact serait minime contrairement à d’autres pays. « La politique monétaire marocaine repose sur un dirham fort, avec à peine une marge de 2,5% de fluctuation, ce qui fait la différence par rapport aux dinars algériens et tunisiens en plus de la livre égyptienne, qui ont totalement plongé pendant les cinq dernières années », explique-t-il.
 
Selon notre expert, ceci jouerait en faveur des échanges commerciaux du Maroc qui effectue 66% de ses échanges avec l’UE et notamment avec les pays de la Zone euro. Le tiers restant est effectué en partie (et non en totalité) en Dollar. «L’impact immédiat sur les exportateurs marocains serait une baisse de recettes observée en phase de change. Ils peuvent atténuer cette baisse par des gains de change pour les équipements importés en Euro. La balance commerciale gagnerait en facture des importations», fait savoir l'expert.
 
Cependant, la progression de la devise américaine inquiète en matière d’approvisionnement en hydrocarbures. « Cette valorisation du Dollar rend la facture des hydrocarbures salée, sachant qu’elle est déjà proie des cours internationaux, réglée en USD, monnaie quasi-exclusive des marchés pétroliers et gaziers», souligne Samir Chaouki.
 
Il est à noter que l'euro est également en difficulté face au franc suisse, lui aussi considéré comme une valeur refuge: il a reculé à 0,9836 franc suisse, un plus bas depuis 2015 quand le dollar brille non seulement face à la devise européenne mais aussi face aux autres monnaies considérées comme vulnérables au risque: la livre sterling a plongé jusqu'à 1,1807 dollar, un niveau plus atteint depuis mars 2020, quand le début de la pandémie de Covid-19 en Europe, en pleine négociation sur le Brexit, avait fait reculer la devise britannique à son plus bas niveau depuis 1985.
 








🔴 Top News










 
Other