L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Palestine : Un mort et une quinzaine de blessés dans deux attaques


Rédigé par L'Opinion le Mercredi 23 Novembre 2022

Deux attaques à la bombe dans des stations de bus d’Al Qods ont fait au moins un mort et une quinzaine de blessés mercredi matin, ont indiqué des responsables israéliens.



Une explosion à un arrêt de bus à la sortie d’Al Qods a fait 12 blessés, dont quatre grièvement, et une seconde à une autre station a démoli un autocar et fait trois blessés, selon des secouristes, alors que la police israélienne a qualifié ces deux explosions "d'attaques". La police israélienne a ensuite affirmé à l'AFP qu'une des personnes blessées avait succombé à ses blessures.

Un photographe de l'AFP présent sur les lieux de la première explosion a indiqué que la déflagration avait percé une clôture métallique derrière l'arrêt de bus, avec un scooter électrique et un chapeau posés au sol.

"Nous étions dans les bureaux de la Magen David Adom (équivalent israélien de la Croix-Rouge) à l'entrée de la ville lorsque nous avons entendu une forte explosion. Nous nous sommes immédiatement précipités sur les lieux en grand nombre (...) et avons vu deux blessés graves, un adolescent de 16 ans à un arrêt de bus et une personne de 45 ans sur un trottoir à proximité", a indiqué Moshe Tobolsky, un secouriste de la MDA.

Alors que la police et les secouristes étaient sur place, une autre explosion a été entendue à une courte distance, selon le photographe.

"Des charges explosives différentes ont été placées aux deux endroits. Nous soupçonnons qu'il s'agisse d'une attaque combinée", a indiqué la police israélienne dans un communiqué.

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid doit tenir une réunion d'urgence avec les chefs des services de sécurité à la mi-journée au QG de l'armée israélienne à Tel-Aviv.

"Le prix des crimes" israéliens contre le peuple Palestinien

Sans revendiquer les attaques d’Al Qods, le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, les a "saluées", les considérant dans un communiqué comme "le prix des crimes et des agressions" d'Israël "contre notre peuple".

L'ambassadeur de l'Union européenne auprès d'Israël Dimiter Tzantchev s'est dit "horrifié par les attaques terroristes". "J'exprime mes condoléances les plus sincères aux familles des victimes (...). Le terrorisme n'est jamais justifié", a-t-il écrit dans un communiqué.

Dans la foulée d'attaques meurtrières en Israël en mars et avril derniers et d'autres attaques qui ont suivi, l'armée israélienne a mené plus de 2.000 raids en Cisjordanie. Ces raids, et les heurts qui y sont parfois associés, ont fait plus de 125 morts palestiniens, le bilan le plus lourd depuis sept ans, selon l'ONU.

Plus tôt mercredi, l'armée israélienne a indiqué que la dépouille d'un civil israélien âgé de 18 ans décédé mardi d'un "grave accident de la route" en Cisjordanie occupée avait été "enlevée" dans l'hôpital de Jénine, bastion de factions armées dans le nord de la Cisjordanie, où son décès avait été prononcé.

Cet enlèvement n'a pas été revendiqué dans l'immédiat mais des sources locales ont indiqué à l'AFP que des combattants palestiniens dans un camp de réfugiés à proximité étaient à présent en possession du corps.

Les rapts d'Israéliens, morts ou vivants, ont déjà servi par le passé de monnaie d'échange par des groupes armés afin de demander la libération de prisonniers ou le retour de corps de Palestiniens tués dans des affrontements et conservés par Israël.

Assaut israélien contre la ville de Naplouse
 
La veille, mardi, une force israélienne a fait incursion dans la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

Des témoins oculaires ont déclaré à l’agence Anadolu, que d'importantes forces militaires israéliennes ont pris d'assaut plusieurs quartiers de la ville de Naplouse, accompagnées d'un bulldozer militaire.

Les témoins ont également indiqué que des affrontements ont éclaté entre des dizaines de Palestiniens et l'armée israélienne, au cours desquels cette dernière a eu recours aux balles réelles et métalliques.

La même source a rapporté avoir entendu plusieurs coups de feu, sans donner de plus amples détails à ce propos.

Depuis plusieurs mois, l'armée israélienne continue de mener des opérations dans le nord de la Cisjordanie, particulièrement, dans les villes de Naplouse et de Jénine, sous prétexte de poursuivre les personnes recherchées.

Les incursions israéliennes dégénèrent fréquemment en affrontements et échanges de tirs, sur fond de colère palestinienne face aux attaques continues de l'armée et des colons contre le peuple palestinien.

 


Des colons bloquent des routes de la Cisjordanie occupée

Des colons israéliens ont bloqué les routes, mercredi, pour empêcher les véhicules palestiniens de circuler dans le nord de la Cisjordanie occupée. Des témoins oculaires ont déclaré à l'Agence Anadolu que des colons ont bloqué des routes dans le nord de la Cisjordanie et ont jeté des pierres contre des véhicules, suite à l'explosion survenue à Al Qods.

Des témoins ont déclaré que les colons ont fermé les rues de Hawara et Yitzhar, au sud de Naplouse, et Deir Sharaf, à l'ouest de la ville, puis ont mis le feu à des pneus en caoutchouc, avant de jeter des pierres contre des véhicules palestiniens, brisant les vitres de plusieurs d'entre eux.

Ces événements surviennent après qu'une explosion se soit produite près d'une gare routière à Al Qods, tuant un Israélien et en blessant 13 autres. "Après l'explosion qui s'est produite ce matin à l'entrée d’Al Qods près de la gare routière, une seconde explosion s'est produite près de la gare routière au carrefour de Ramot", a déclaré la police israélienne dans un communiqué, dont l'Agence Anadolu a reçu copie.
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News











 
Other