Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Palestine: Les colons se préparent à la « Marche des drapeaux »


Rédigé par la rédaction le Mardi 8 Juin 2021

Des dizaines de colons ont investi mardi les parvis d’Al Aqsa, gardés par les forces israéliennes, qui ont procédé à l’arrestation de plusieurs Palestiniens



Des dizaines de colons ont investi, mardi matin, les parvis de la mosquée Al Aqsa du côté de la porte de Mughrabi, gardées par les forces d’occupation israéliennes, qui ont poursuivi leurs raids et incursions dans diverses zones de la Cisjordanie et d’Al Qods occupées, tout en procédant à l’arrestation de plusieurs jeunes Palestiniens. Selon l’administration des Waqf, plusieurs colons ont pris d’assaut les parvis d’Al-Aqsa et y ont effectué une marche provocatrice, et accomplissant des rituels talmudiques devant la chapelle Bab al-Rahma et le Dôme du Rocher, avant de quitter les lieux du côté de Bab al-Silsilah.

Ces incursions s’accompagnent d’appels d’associations de colons pour une descente massive à la mosquée Al-Aqsa jeudi prochain, en réponse à l’annulation par la police de la soi-disant « marche aux drapeaux » dans la Vieille ville d’Al Qods, au moment où des députés de la coalition « Sionisme religieux » à la Knesset ont appelé à participer à la marche malgré la décision de la police.

Des zones distinctes de Cisjordanie et d’Al Qods occupées sont la scène d’incursions quotidiennes des forces d’occupation, notamment des raids et des perquisitions dans des maisons, vandalisant leur contenu et terrorisant leurs résidents, en particulier les femmes et les enfants. Sur le terrain en Cisjordanie, les forces d’occupation israélienne ont procédé à des perquisitions de plusieurs maisons palestiniennes et à l’arrestation de plusieurs Palestiniens de Bethléem, du village de Husan, de Ramallah, du village de Deir Amma, de Naplouse, de la ville de Beit Iba, et de la ville d’Al Qods.

Le Club des prisonniers a rapporté que lors de la prise d’assaut du camp de Dheisheh par les forces israéliennes, deux affrontements ont éclaté entre les jeunes et les forces d’occupation, qui ont ouvert le feu, blessant par balles réelles à la jambe un jeune Palestinien.

Appels à une incursion massive d’Al-Aqsa

Des membres de la Knesset du Likoud et du « sionisme religieux » entendent mener la « marche des drapeaux » dans la vieille ville d’Al Qods occupée, demain jeudi, malgré les avertissements des services de sécurité israéliens.

Les députés du «sionisme religieux » Itamar Ben Gvir et du Likud Mai Golan ont annoncé lundi soir leur intention de mener la marche provocatrice, profitant de leur immunité parlementaire, comme le rapporte la chaîne publique israélienne («Kan 11») que d’autres membres de la Knesset de Le Likoud entend se joindre à la marche, malgré le refus officiel de la police de l’autoriser.

Ben Gvir, sur son compte Twitter, a appelé les membres de la Knesset à se joindre à lui, et a estimé que la décision de la police de ne pas autoriser l’organisation de la marche, est une « reddition et un acquiescement » aux factions palestiniennes de la bande de Gaza. De son côté, May Golan a annoncé qu’elle rejoignait Ben Gvir, et a déclaré dans un tweet sur Twitter son intention de marcher jeudi prochain avec le député Ben Gvir, avec autant de drapeaux israéliens que possible.

Elle a aussi appelé le «Siège des organisations du mont du Temple», un collectif d’organisations juives qui exigent la destruction d’Al-Aqsa et la construction du Temple sur ses ruines, à prendre d’assaut Al-Aqsa à une grande échelle.

Le fan club extrémiste Betar al- Quds («La Familia»), hostile aux Arabes et à l’Islam, a également annoncé que ses supporters entendaient participer à la marche en toutes circonstances. Pendant ce temps, les organisations terroristes sionistes, dont l’organisation « Lahava », ont appelé les colons à participer à une prise d’assaut à grande échelle de la mosquée Al-Aqsa, jeudi prochain à 13 h 30.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu tiendra une réunion avec la participation du ministre de la Défense Benny Gantz, du ministre de la Sécurité intérieure Amir Ohana, et des responsables de l’Agence de sécurité intérieure (Shin Bet) et de la police, pour discuter de la question d’autoriser la marche à prendre endroit.

Mise en garde de la résistance contre l’escalade à Al Qods

Les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza ont annoncé lundi que la direction «surveille de près le comportement de l’ennemi sioniste » à Al Qods soulignant qu’»elles auront leur mot à dire si l’ennemi décide de revenir à la situation» avant la récente agression israélienne sur Gaza.

La déclaration des factions dans la bande de Gaza intervient à la lumière de la détermination des colons et des membres de la droite de la Knesset du Likoud, du kahanisme et du sionisme religieux, à organiser une marche dans la ville occupée demain jeudi prochain, avec la participation de milliers de colons, passer de la vieille ville et de la place Bab al-Amud à la place du mur d’Al-Buraq. Dans leur déclaration, les factions ont appelé « les masses de notre peuple à Al-Qods, en Cisjordanie et dans l’intérieur occupé à continuer d’affronter l’ennemi, et en ne lui permettant pas faire passer ses plans de judaïsation et de colonisation ».

De son côté, Hamas appelle dans un communiqué de son porte-parole, Fawzi Barhoum, à forcer Israël à mettre fin à ses « provocation et arrogance » qui feraient exploser la situation. Barhoum a déclaré que « l’interdiction de la ‘’marche des drapeaux’’ de l’occupation israélienne à Al Qods est une confirmation de l’équation imposée par la résistance à l’occupation que Al Qods et Al-Aqsa sont une ligne rouge qui ne peut être franchie ».

Samedi dernier, le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, a mis en garde les autorités d’occupation israéliennes contre une nouvelle agression contre la mosquée Al-Aqsa, soulignant que «la résistance brûlera la terre au-dessus de la tête de l’occupation si elle y revient».