L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Palestine : Israël poursuit ses crimes sans pouvoir « écraser » Hamas


Rédigé par L'Opinion Mardi 16 Janvier 2024

Au 102ème jour de l'agression, l'armée d'occupation israélienne poursuit ses violents bombardements sur diverses zones de la bande de Gaza, tandis que les factions de la résistance palestinienne continuent à résister avec acharnement contre les incursions israéliennes sur tous les axes de combat.



Les avions de combat de l'occupation ont lancé des raids sur le camp de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, coïncidant avec des bombardements d'artillerie intenses et continus ciblant des maisons civiles dans la même zone.

L'agence de presse palestinienne "Wafa" a cité des sources médicales selon lesquelles 11 martyrs et de nombreux blessés sont arrivés à l'hôpital européen de Gaza, suite à un violent bombardement par des avions d'occupation qui ont visé une maison dans la zone de Mirage, au nord de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

Les canonnières de l'occupation ont bombardé les zones de Tal al-Hawa et Sheikh Ajlin, à l'ouest de la ville de Gaza, tandis que l'artillerie israélienne a visé l'est de la ville, selon la même source.

Pour le cinquième jour consécutif, l'interruption complète des communications et des services Internet dans la bande de Gaza se poursuit en raison de l'agression, qui coïncide avec l'intensification des bombardements israéliens et des massacres contre des civils.

La population de la bande de Gaza souffre d’une catastrophe humanitaire sans précédent, à la lumière de l’agression continue et des bombardements violents et aveugles, au milieu du déplacement interne de plus de 1,8 million de personnes vers des camps et des centres d’hébergement insuffisamment équipés.
 
Un bilan qui dépasse les 24.000 morts quasiment des civils
 
Le bilan de l'agression en cours contre la bande de Gaza s'est élevé à plus de 24.000 martyrs, tandis que le nombre de blessés approchait les 61.000 avec des blessures diverses, en plus de la destruction de 70 pour cent des bâtiments et des infrastructures.

À Khan Yunis, des sources palestiniennes ont fait état d'une reprise des bombardements intensifs de l'artillerie israélienne et des frappes aériennes dans le sud et le centre de la zone située au sud de la bande de Gaza.

Les sites d'information palestiniens ont diffusé un clip vidéo dans lequel les bruits de violents affrontements nocturnes se font entendre entre les factions de la résistance palestinienne et l'armée d'occupation dans le centre de Khan Yunis, alors que la ville est témoin de violents combats sur de nombreux axes.

Les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza continuent d'affronter l'armée d'occupation israélienne sur tous les fronts des combats, infligeant de lourdes pertes en véhicules et en vies humaines.

L'armée d'occupation a annoncé qu'un autre officier ayant le grade de major avait été tué et deux autres grièvement blessés lors de combats qui ont eu lieu la nuit dans le sud de la bande de Gaza avec la résistance palestinienne.

Ainsi, le bilan officiellement annoncé des morts de l'armée d'occupation depuis le début de l'agression le 7 octobre dernier s'élève à 523 personnes, dont 193 sont mortes depuis le début de l'opération terrestre le 27 du même mois.

Cela survient au moment où l’armée d’occupation retire une partie de ses forces de la bande de Gaza, en particulier dans le nord, alors qu’on parle de passer à une nouvelle phase d’agression moins intense.
 
Hamas tient toujours debout
 
Le journal hébreu "Yedioth Ahronoth" a indiqué que la plupart des dirigeants du mouvement de résistance islamique "Hamas" sont toujours en vie malgré l'agression brutale d'Israël qui se poursuit depuis plus de trois mois.

La même source précise que  « Malgré les graves dégâts causés au Hamas, la plupart de ses membres et dirigeants sont toujours en vie ».

Elle a ajouté, citant un rapport de l’armée d’occupation israélienne, que « deux hauts dirigeants ont été liquidés, ainsi que 19 commandants sur le terrain ».

L'armée d'occupation a estimé le nombre de combattants du Hamas dans la bande de Gaza à environ 30.000 et a reconnu que la plupart d'entre eux sont encore en vie malgré plus de 100 jours d'agression brutale, notant que « 21.000 d'entre eux sont en vie », selon le rapport.

Les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza continuent d'affronter l'armée d'occupation israélienne sur tous les fronts des combats, infligeant de lourdes pertes en véhicules et en vies humaines.

350.000 patients chroniques sont sans médicaments dans l’enclave palestinienne

Le ministère palestinien de la Santé dans la bande de Gaza a déclaré, ce mardi, que 350.000 patients chroniques ne recevaient plus leurs médicaments, à cause de la guerre israélienne qui se poursuit depuis le 7 octobre.

Le porte-parole du ministère, Ashraf Al-Qudra, a ajouté dans un bref communiqué que “350.000 patients chroniques sont sans médicaments dans la bande de Gaza“.

Al-Qudra a alerté contre “les graves complications de santé auxquelles ces patients sont exposés“.

Il a également appelé les institutions internationales à “fournir d'urgence des médicaments aux patients chroniques“.

Dans un autre communiqué, le porte-parole du ministère palestinien a alerté contre “l’épuisement des gaz nitreux dans les salles d’opération et une grave pénurie d’autres gaz médicaux“, sans fournir de plus amples détails.

Le gaz nitreux est utilisé pour “anesthésier les patients durant les opérations chirurgicales“.

Les institutions palestiniennes et internationales de santé et de défense des droits de l'Homme ont mis en garde contre l'effondrement du secteur de la santé à Gaza avec la poursuite des agressions israéliennes.

Le ministère de la Santé de l’enclave palestinienne a alerté à plusieurs reprises contre la pénurie de médicaments et de fournitures médicales dans la bande de Gaza, et contre le fait que certains d'entre eux sont épuisés suite aux nombreux blessés transportés dans les hôpitaux.

Un grand nombre de Palestiniens de Gaza avaient déclaré précédemment qu'ils ne pouvaient plus se procurer leurs médicaments dans les pharmacies ou les hôpitaux.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News