Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Palestine : Gaza sous les bombes pour la 24ème journée


le Dimanche 30 Août 2020

L’armée israélienne a confirmé dimanche des attaques de ses chars contre des positions de Hamas.
La résistance promet une guerre à long terme.



Palestine : Gaza sous les bombes pour la 24ème journée
« Des tanks ont frappé des positions militaires appartenant au Hamas» dans le sud de la bande de Gaza, a indiqué un communiqué de l’armée publié dimanche matin. Aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat.

L’armée israélienne a affirmé que le feu était venu en réponse à des lancers de ballons incendiaires sur les territoires palestiniens occupés.

Tel-Aviv utilise la même excuse pour mener des frappes contre Gaza depuis le 6 août, affirmant que les dispositifs présumés avaient provoqué des incendies dans la partie des territoires occupés qui sont proches de Gaza. Mardi, un envoyé qatari aurait rencontré des responsables palestiniens et israéliens pour tenter d’apaiser les tensions.

Gaza subir un siège draconien israélien depuis l’accession au pouvoir de Hamas en 2007.

Le régime israélien a récemment accentué le siège en fermant un passage par lequel une grande partie des produits de première nécessité de Gaza entraient dans l’enclave et en coupant complètement l’approvisionnement en carburant du territoire. Ces mesures ont entraîné la fermeture de l’unique centrale électrique de Gaza.

Israël a également interdit la pêche le long de la côte de Gaza, où des navires israéliens armés effectuent des patrouilles régulières, privant le territoire palestinien d’une autre source essentielle de moyens de subsistance.

Une bataille « à long terme » contre Israël

Au milieu des actes d’agression israéliens incessants contre la bande de Gaza assiégée, tous les groupes de résistance palestiniens ont exprimé leur préparation à une bataille «à long terme» contre les actes de terreur du régime d’occupation.

Citant des sources bien informées du PC commun des factions de la résistance palestinienne, le site d’information en langue arabe Palestine al-Youm a rapporté samedi que toutes les ailes militaires des groupes de résistance palestiniens ont annoncé leur disposition à s’engager dans une bataille à long terme contre les occupants sous la commande de la chambre.

Pendant ce temps, le mouvement de résistance palestinienne, le Hamas, a mis en garde Israël contre le siège continu de Gaza et les actes d’agression répétés.

Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a déclaré vendredi que le mouvement n’hésiterait pas à entrer en guerre avec Israël au cas où Tel-Aviv continuerait ses actes d’agression contre l’enclave côtière.

«Nous n’hésiterons pas dans notre mission nationale et dans notre engagement envers notre peuple», a déclaré Barhoum, ajoutant que le Hamas s’était engagé à «protéger le peuple de toute agression et combattre l’occupation s’il y a une escalade et que le siège continue».

Vendredi, l’armée israélienne a mené des frappes aériennes et des attaques d’artillerie sur divers sites de la bande de Gaza. Au cours des dernières semaines, la machine de guerre israélienne a pilonné différentes zones de Gaza soit par ses avions de combat, soit par des tirs d’artillerie, affirmant que les attaques étaient principalement en réponse à des ballons incendiaires envoyés par les Gazaouis pour provoquer des tirs de brousse dans les parties sud de la territoires occupés.

La bande côtière, qui abrite environ deux millions de personnes, est soumise à un siège paralysant imposé par Israël depuis juin 2007, ce qui a provoqué une baisse du niveau de vie ainsi que des niveaux sans précédent de chômage et de pauvreté implacable.

Israël cible les centres médicaux

Par ailleurs, les médias palestiniens ont rapporté que les forces israéliennes ont lancé dimanche une attaque «délibérée» contre les centres médicaux palestiniens en Cisjordanie occupée. Les attaques visaient le service réservé au traitement des patients infectés par le coronavirus au centre médical d’Aaliyah dans la ville d’al-Khalil (Hébron) dans le sud de la Cisjordanie occupée.

Les médias ont déclaré que les forces israéliennes y utilisé des projectiles lacrymogènes, blessant près de 25 patients du centre. Des membres du personnel médical avaient également été blessés lors de l’attaque. 

  


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 21:33 Liban : Des « jours sombres » en perspective