Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Palestine : Après Al Qods… judaïsation d’Al Khalil


le Dimanche 22 Novembre 2020

Après le projet de plus de 1200 logements pour colons qui couperont en deux Al Qods et Al Aqsa, Israël s’attèle à la judaïsation de la mosquée d’Ibrahim à Al Khalil



Palestine : Après Al Qods… judaïsation d’Al Khalil
Les autorités d’occupation israéliennes s’apprêtent à soumettre des appels offres pour judaïser les environs de la mosquée Ibrahimi dans la ville d’al Kahalil, dans le sud de la Cisjordanie, après avoir rejeté les pétitions visant à établir des projets de colonisation sur les terres palestiniennes à proximité du site.

Il serait question de construire un escalator et un couloir pour les colons près de la mosquée, pour faciliter la prise de celle-ci, et deux millions de shekels de dotation ont été alloués jusqu’à présent pour financer le projet. Les opérations de judaïsation accélérées se sont déroulées conformément aux instructions données par l’ancien ministre de la Guerre Naftali Bennett, et comprenaient des directives pour achever rapidement le projet, qui comprend la construction d’un parking, d’un ascenseur et de chemins pour desservir les intrus de la mosquée.Le projet de colonisation menace de placer la main de l’occupation sur des installations historiques proches de la mosquée Ibrahimi, de révoquer l’autorité de construction et de planification de la municipalité d’Al Khalil et de le transférer à la soi-disant administration civile des autorités d’occupation.

Un tribunal d’occupation a rejeté une pétition déposée par la municipalité d’al Khalil, dans le sud de la Cisjordanie occupée, pour empêcher les colons d’installer un ascenseur électrique à l’intérieur de la mosquée Ibrahimi, et a donné des pouvoirs au soi-disant «Conseil suprême israélien de planification». Cela signifie que l’administration du campus a été prise à la municipalité palestinienne. Dans ses commentaires, le maire d’al Khalil, Tayseer Abu Sneina, a déclaré que le tribunal d’occupation avait rejeté une pétition déposée par la municipalité d’al Khalil pour empêcher les colons d’établir un ascenseur électrique à Al-Haram al-Ibrahimi, et que le tribunal avait accordé des pouvoirs au «Conseil suprême de planification». 

La municipalité d’al Khalil seule apte à accorder des permis
Il a ajouté qu’«étant donné que les pouvoirs d’accorder ou non des permis dans la ville d’al Khalil sont le droit exclusif de la municipalité d’al Khalil, nous nous sommes opposés à la décision de l’occupation d’autoriser les colons à construire un ascenseur électrique dans la tombe des patriarches, et nous avons refusé d’accorder un permis aux colons, mais le tribunal d’occupation arejeté une requête adressée à la municipalité et a accordé le pouvoir d’accorder une licence pour l’escalator au Settlement Planning Council.

L’occupation contrôle 60% de la superficie de la mosquée, et les Palestiniens ne sont pas autorisés à y entrer, sauf après des mesures de sécurité strictes à ses entrées, et il est également interdit de lancer l’appel à la prière à plusieurs reprises sous prétexte de déranger les colons à l’intérieur de la vieille ville.

  


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Janvier 2021 - 18:20 USA : Un second « Impeachement » pour Trump