Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Padel : À Oujda, ce fut un coup de maîtres


Rédigé par M. BELAOULA le Lundi 7 Décembre 2020

C’est le sport qui commence à prendre le dessus sur le tennis en nombre de pratiquants et de fans de cette nouvelle discipline de la raquette



Padel : À Oujda, ce fut un coup de maîtres
Effectivement, s’il y a un sport qui commence à prendre de l’ampleur et à titiller, sérieusement, le tennis, c’est bien le «Padel» qui fait, déjà, des ravages en Europe. Surtout en Espagne et en France où les pratiquants et les licenciés augmentent, de jour en jour. Un sport qui progresse à pas de géant avec ses huit millions de pratiquants dans le monde. Et ce n’est pas fini ! Même chez nous, ce nouveau sport en vogue commence à se faire de la place. Prenant l’exemple du C.A.F.C qui s’est investi en premier en mettant, à la disposition de ses membres, six courts en bonne et due forme pour la pratique du Padel qui ne diffère pas, beaucoup, du tennis. Même le R.T.C. Mohammedia va suivre, bientôt, la mode en incluant, dans son extension infrastructurelle sportive, trois courts de Padel qui sont, déjà, opérationnels, si ce n’était cette trêve à cause du coronavirus.

Une première au Maroc
Justement, après le déconfinement, et selon les directives fédérales, les clubs de tennis optent, actuellement, pour les tournois internes qui font des vagues un peu partout. Seulement, du côté de l’Oriental on a snobé la petite balle jaune pour se verser à la pratique du Padel. Et c’est la «Perle bleue club» qui vient d’organiser, au Club Soccer d’Oujda et sous l’égide de la FRMT, un tournoi interne de Padel qui a connu un très vif succès. Une première au Maroc qui a suscité un certain engouement où onze équipes étaient dans les starting-blocks et réparties en deux poules. Après les qualifs, où l’on a joué sous forme de championnat, ont émergé de la poule «Angad» les paires suivantes : Ayoub Douiri/ Mehdi Birouk, Yassine Kodiji/ Mohamed Omar, Chakib Lahbil/Amine Boudouioui et le duo Anas El Hadef/Walid Mahdaoui. Du côté de la poule «Beni Snassen», ont validé leur billet pour la phase finale Aymane Kaouachi/Ali Bouchentouf, Alae Chemali/Adnane Chemali, Amine Chaieb/Bilal Sghir et la paire Mohamed Belaini/Atif Mansour.

La relève du défi
Quant à la phase finale, jouée le weekend dernier, le dernier mot est revenu à la paire «Mehdi Birouk/Ayoub Douiri» vainqueur par 6/4, 6/3 aux dépens de Aymane Kaouachi et de Ali Bouchentouf. Pour la troisième place, elle est revenue à Alae Chemali et à Adnane Chemali qui sont venus à bout de la paire «Yassine Kodiji/Mohamed Omar» à l’issue de la manche décisive (5/7, 6/4, 6/3) pour compléter toutes les marches du podium de cette première qui a remporté tous les succès escomptés. Pour un premier coup d’essai, ce fut, vraiment, un coup de maître où tous les initiateurs de cette première au Maroc ne peuvent qu’en être fiers d’avoir bien relevé ce défi qui ne s’annonçait pas de tout repos.

M. BELAOULA