L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

PLF 2023: Une plus grande place de l’amazigh dans les services publics


Rédigé par Mina Mina Elkhodari le Dimanche 30 Octobre 2022

La mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe dans les services publics va franchir de nouveaux paliers. A ce grand chantier, le PLF 2023 réserve 300 millions de dirhams.



Le gouvernement semble vouloir avancer résolument dans le chantier de l’activation du caractère officiel de la langue amazighe, qui fait l’objet de revendications insistantes des acteurs du domaine.

A cet effet, une enveloppe de 300 millions de dirhams a été allouée au ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration au titre du PLF 2023, contre 200 millions de dirhams en 2022. L’objectif étant d’accélérer les procédures d’intégration de la langue amazighe dans les administrations publiques.

D’ailleurs, dans le projet de loi de finances 2023, le gouvernement a proposé de renommer «le Fonds de modernisation de l’administration publique», l’instrument dédié au financement des initiatives de réforme de l’administration, en «Fonds pour la modernisation de l’administration publique et l’appui à la transition numérique et à l’utilisation de l’amazighe».

Cette mesure permettra d’élargir le soutien du Fonds aux programmes et projets liés à l’utilisation de l’amazigh dans les services publics.
 
D’après la note du cadrage du projet de loi de finances 2023, la tutelle prévoit de doter l’ensemble des administrations publiques, dans les différentes régions du Royaume, d’agents spécialisés en langue amazighe pour faciliter les démarches quotidiennes de la population amazighophone. Ces agents seront chargés de l’accueil et de l’orientation des citoyens en langue amazighe.

Les canaux de communication de l’administration publique n’en sont pas moins concernés. Le PLF 2023 prévoit de faire figurer la langue amazighe dans les sites officiels des administrations, établissements publics et collectivités territoriales du Royaume.

L’Exécutif ne s’arrêtera pas là. De fait, il compte, selon le PLF 2023, déployer 25 nouvelles mesures durant la prochaine année afin d’intégrer l’usage de la langue amazighe dans les administrations publiques, l’éducation, la santé, la justice, les médias audiovisuels, l’art et culture.

Il convient également de relever que l’enveloppe budgétaire allouée à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe dans la vie publique sera augmentée progressivement durant les prochaines années jusqu’à atteindre 1 milliard de dirhams à horizon 2025.

Pour rappel, le Chef du gouvernement avait tenu, mardi 18 octobre, une réunion, en présence de la ministre déléguée chargée de la Transition Numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour, avec des activistes du domaine.

Lors de cette réunion, Aziz Akhannouch avait promis aux acteurs du mouvement amazigh de porter le budget alloué à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue Amazighe à 300 millions de dirhams dans la loi de finances de 2023, promesse qui sera donc actée dans le budget prochain.

Selon les activistes qui ont pris part à la réunion, cette rencontre est la première du genre à ce niveau, en ce qu’elle a clarifié la vision pour l’avenir de la langue amazighe au Maroc depuis son officialisation en 2011.








🔴 Top News











 
Other