Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain


Rédigé par Mamady SIDIBE le Samedi 17 Avril 2021

Le projet phare de généralisation de la protection sociale, dont la cérémonie de lancement a été présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, marque « une avancée historique » et une consécration de la dimension du développement humain dans les stratégies et choix adoptés par le Maroc, a souligné l’ONG suisse « Promotion du Développement Économique et Social » (PDES).



PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain
Accréditée par le conseil économique et social des Nations unies, la PDES, qui s’intéresse aux questions de développement dans les différentes régions du monde, « accueille avec une satisfaction certaine les premières conventions relatives à l’adoption d’une stratégie holistique en faveur de la généralisation de la protection sociale, socio-professionnelle et sanitaire », a relevé l’expert maroco-suisse Noureddine Obbad, l’un des fondateurs de l’organisation.

« Cette refonte substantielle de l’architecture, du système et de l’écosystème de gouvernance, d’une ampleur quasi inédite, est de nature, à assurer inclusion et cohésion sociales indispensables au dynamisme des circuits économiques », a assuré M. Obbad dans une déclaration à la MAP.

L’ONG suisse PDES « a toujours souligné l’importance considérable accordée par SM le Roi aux domaines sociaux, aux bénéfices des catégories les plus vulnérables », a-t-il poursuivi, faisant remarquer que ces mesures de protection sociale « sont à la fois humaines, justement redistributives et historiquement opportunes ». Elles ont « l’heureuse vocation à constituer un des piliers vecteurs du développement transformateur du pays », a-t-il expliqué.

Pour cet expert et auteur d’une série d’ouvrages sur le développement, « la couverture des artisans, auto-entrepreneurs et travailleurs non-salariés constitue en effet un soutien au secteur des PME marocaines. Elle pourrait permettre de capter le plein potentiel de la population en l’aidant à se détourner des préoccupations de santé alors assurées par l’État ».

L’ouverture du secteur aux compétences et investissements étrangers va dans ce sens, a-t-il dit, relevant que cette ouverture « reflète la volonté Royale pour la préservation de la dignité des Marocains tout en donnant des perspectives d’amélioration du domaine de la santé autant en termes de qualité que de volume ».

Après avoir démontré son efficacité diplomatique et de résilience face à la crise sanitaire et économique déclenchée par la Covid 19, « le Maroc donne la preuve à travers cette nouvelle avancée sociale de son statut parmi les pays les plus crédibles et réformateurs dans le nouveau contexte géopolitique actuel, pour le bien de ses citoyens et partenaires internationaux », a-t-il ajouté.

« En tant que représentants de la société civile nous nous réjouissons une nouvelle fois pour cette énième avancée transformatrice de la société marocaine sur la voie de la consécration de tous les droits, y compris les droits aux soins et aux couvertures sociales, de l’intégration de l’informel dans une dynamique durable et équitable », a-t-il dit. Et d’ajouter qu'« avec ce projet social d’envergure, le Maroc s’insère dans la dynamique moderne du modèle de couverture sociale le plus efficace. »
 

 

  


Dans la même rubrique :
< >