Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Ouverture partielle des frontières : Début des vols et voyages spéciaux


Rédigé par Hajar LEBABI le Jeudi 16 Juillet 2020

Mercredi comme annoncé, les premiers vols spéciaux pour les Marocains résidents à l’étranger ont commencé.



Ouverture partielle des frontières : Début des vols et voyages spéciaux
Une opération spéciale de transport de passagers en provenance des ports autorisés, en France et en Italie, est également programmée. Dans un communiqué, le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a affirmé avoir « établi des contacts avec les autorités portuaires des ports de liaison en France et en Italie afin de coordonner l’ensemble des opérations portuaires et maritimes ». Les armateurs nationaux et étrangers, ainsi que les administrations et les établissements partenaires, sont tous mobilisés pour mettre en place un plan de flotte adapté aux lignes maritimes long courrier en provenance des ports de Sète en France et de Gênes en Italie.

« Les autorisations provisoires seront accordées aux armateurs retenus qui s’engagent à donner plein effet aux dispositions du cahier des charges mis en place par le ministère, pour assurer un transport sûr et sécurisé et protéger la santé des passagers et des équipages », souligne le communiqué. Ledit cahier édicte, en effet, les conditions d’exploitation de ces lignes et les dispositions d’ordre sanitaire définies par les autorités compétentes. Dans ce contexte, des rapprochements entre l’ensemble des intervenants ont eu lieu et des visites des navires ont été effectuées pour la mise en œuvre des protocoles sanitaires, ajoute-t-on.

Deux navires du plan de flotte, mis en place par le ministère, sont ainsi en cours d’équipement par des laboratoires d’analyses du virus Covid-19, selon les orientations des autorités sanitaires. Ces deux navires devront quitter respectivement le port de Sète à destination de Nador le 15 juillet 2020 et le port de Gênes à destination de Tanger Med le 16 juillet, alors que les autres navires du plan de flotte seront équipés de laboratoires d’analyses dans les prochains jours en prenant en compte leurs accostages dans les ports marocains.

Des vols avec exigences

48 heures après l’ouverture de la commercialisation des vols spéciaux qui seront lancés dès le 15 juillet, Royal Air Maroc (RAM) annonce l’extension de la vente des billets au réseau national des agences de voyages. Dans un communiqué, la compagnie aérienne nationale explique qu’étant donné qu’il « s’agit d’une opération spéciale déclenchée dans un temps record », elle a dû mobiliser tous ses services pour adapter ses systèmes afin d’impliquer, dans les plus brefs délais, les agents de voyages marocains dans le processus de commercialisation de ces vols.

En revanche, la RAM précise que les passagers éligibles à ces vols doivent obligatoirement répondre aux conditions mises en place par le gouvernement dans le cadre de cette opération. Les vols vers le Maroc sont ouverts à tous les citoyens marocains (touristes bloqués à l’étranger, étudiants ou résidents à l’étranger) et leurs familles. Sont aussi concernés les citoyens d’autres nationalités résidant au Maroc et leurs familles. Notons que les passagers doivent obligatoirement présenter, au moment de l’enregistrement, les résultats du test PCR de moins de 48 heures et du test sérologique. Les enfants âgés de moins de 11 ans sont exempts de test.

Hajar LEBABI  

3 questions à Hadj Chafiq

Hadj Chafiq
Hadj Chafiq
« Pour les vols, les prix sont raisonnables. En revanche, les voyageurs se plaignent des prix exagérés des voyages en bateau »

Le Coordinateur général du Parti de l’Istiqlal en Europe, Hadj Chafiq, nous rapproche plus des vols spéciaux organisés pour les Marocains bloqués à l’étranger.

Comment se déroulent les choses pour les personnes qui souhaitent rentrer au Maroc ?
- Pour les Marocains qui souhaitent rentrer au pays, ils n’ont pu réserver leurs billets qu’à partir d’hier. Les tarifs des vols restent des tarifs d’été et ne sont pas exagérés. Il est vrai qu’il n’y a pas d’autres compagnies qui proposent des prix moins chers, mais, ces prix restent abordables. En revanche, les voyageurs se plaignent des prix exagérés des traversées en bateau. D’ailleurs, ils ne savent même pas s’ils doivent payer les tests de dépistage avant de prendre le bateau ou après.

-Et qu’en est-il des personnes présentes dans le Royaume et qui veulent prendre des vols pour l’étranger ?
- Je suis en contact avec des collègues au Maroc qui m’ont confirmé que la situation est catastrophique. Une seule agence est ouverte sur Casablanca, et d’après les vidéos qu’on m’a envoyées, les gens passent la nuit à Casablanca sans pour autant réussir à accéder à l’agence ou à avoir des vols. En revanche, contrairement à ce qui a été diffusé sur les réseaux sociaux, les prix des billets pour l’Europe restent raisonnables.

- Que pouvez-vous nous dire de manière générale sur la stratégie menée par les autorités ?
- D’une manière ou d’une autre, ce que je trouve dommage c’est que la question est restée vague. En effet, pour ne pas frustrer les Marocains du monde, les autorités ont établi une stratégie, mais, qui reste très floue. Par exemple, les voyageurs doivent disposer des résultats d’un test qui ne dépasse pas les 48 heures. Or, cela reste infaisable, notamment pour les personnes qui viennent de pays relativement lointains comme la Belgique par exemple. C’est une manière de leur dire, gentiment, de ne pas rentrer. Tout en négligeant le fait qu’ils contribuent beaucoup à l’économie du pays. Même en cette période de confinement, il ya eu beaucoup de transfert d’argent. Mais, les autorités ont préféré protéger les Marocains plutôt que de contribuer à l’économie, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Ceci dit, on ne peut négliger le fait que le gouvernement a très mal géré la situation.

Recueillis par H. L.