Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Oujda / Convention : Habilitation des jeunes au mariage


Rédigé par La rédaction le Dimanche 10 Octobre 2021

Une convention a été signée, vendredi, entre l’Association marocaine de planification familiale (AMPF), l’Ordre régional des Adouls de la Cour d’appel et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), portant sur l’habilitation des jeunes au mariage.



Oujda / Convention : Habilitation des jeunes au mariage
Cette convention, signée par la présidente déléguée de l’AMPF, Latifa Jamai, le président de l’Ordre régional, Driss Fares et le représentant de l’UNFPA au Maroc, Luis Mora, a pour objectif de renforcer la coopération entre les trois parties afin de développer des programmes de formation et de sensibilisation et de fournir des services de santé de qualité à travers le «Programme de l’habilitation des jeunes au mariage », permettant la réduction des risques en matière de santé sexuelle et reproductive qui pourraient nuire à la santé et conduire à des problèmes familiaux.

Dans ce cadre, l’AMPF et l’UNFPA ont collaboré conjointement pour la conception et l’élaboration d’un livret destiné aux jeunes fiancés pour prévenir les risques liés à la santé sexuelle et reproductive (SSR) et à la violence basée sur le genre. Les Adouls ont été impliqués durant tout le processus d’élaboration, de validation du livret. En vertu de cette convention, d’une durée de 3 ans renouvelable, l’AMPF s’engage à fournir ce livret aux jeunes mariés et à renforcer les capacités des Adouls en matière d’éducation sexuelle et d’éducation reproductive globale, tout en mettant son expérience dans ce domaine à la disposition de l’Ordre régional des Adouls de la Cour d’appel.

De son côté, l’Ordre régional des Adouls s’engage à désigner les personnes qui feront l’objet d’un renforcement des capacités dans ce domaine et à déterminer les bénéficiaires des ateliers de formation et de sensibilisation, alors que l’UNFPA se chargera de fournir le soutien logistique et technique, ainsi que de mobiliser les ressources financières dans le cadre du programme de coopération et de partenariat.

Dans une allocution à cette occasion, Mme Jamai a souligné l’importance de l’habilitation des jeunes au mariage, compte tenu du rôle fondamental de la famille en tant que noyau de la société marocaine, ainsi que pour réduire les risques liés à la santé reproductive et sexuelle.

Aussi, l’AMPF mettra son expérience de plus de 50 ans en matière d’éducation et de santé sexuelle et reproductive à la disposition de l’Ordre régional des Adouls de la Cour d’appel, en vue de le doter d’un certain nombre de mécanismes nécessaires à la conscientisation des jeunes mariés, a affirmé Mme Jamai.

De son côté, M. Fares a indiqué que la signature de cette convention vient couronner une série de rencontres et d’ateliers de formation et de sensibilisation tenues en collaboration avec l’AMPL, affirmant la volonté de l’Ordre national et de l’Ordre régional des Adouls de s’ouvrir, à travers ce partenariat, sur la société civile.

Pour sa part, le représentant de l’UNFPA au Maroc a relevé le rôle essentiel que jouent les Adouls, notant que cette initiative vise à soutenir cette catégorie et la sensibiliser sur des questions de grande importance, comme l’égalité entre les sexes, la lutte contre la violence domestique contre les femmes et les filles, la répartition équitable des tâches au sein de la famille et le respect mutuel entre les époux.

La cérémonie de signature a été marquée par la remise de certificats aux Adouls de la Cour d’appel d’Oujda ayant participé aux ateliers de sensibilisation et de formation, organisés par l’AMPL autour de la santé sexuelle et reproductive.