Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Oujda-Angad / INDH : Projets à fort impact socio-économique


le Jeudi 10 Septembre 2020

Le Comité provincial de développement humain d’Oujda-Angad a approuvé une série de projets de développement socio-économique, profitant notamment aux jeunes et aux petites entreprises.



Oujda-Angad / INDH : Projets à fort impact socio-économique
Les projets approuvés par le Comité au titre de 2020 couvrent les différents programmes de la 3ème phase de l’INDH, à savoir le rattrapage des déficits en infrastructures sociales de base, l’accompagnement des personnes en situation de précarité, l’amélioration du revenu et l’inclusion économique des jeunes, et l’impulsion du capital humain des générations montantes.

La réunion, présidée par le wali de la région de l’Oriental, Mouad El Jamai, a été marquée par la présentation de l’état d’avancement des projets de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) programmés au titre de 2019, et du plan d’action relatif à la gestion de la plate-forme des jeunes de la préfecture d’Oujda-Angad.

Pour le premier programme, la responsable de la Division de l’action sociale (DAS), Hafida El Handouz a expliqué que les projets adoptés sont au nombre de trois et portent sur l’acquisition de deux bus de transport scolaire au profit des communes de Bni Khaled et Ahl Angad (640.000 DH), l’achat d’une unité médicale mobile (450.000 DH), et la création d’un pôle sportif à Oujda (6.624.664 DH).

S’agissant de l’accompagnement des personnes en situation de précarité, le comité a approuvé trois projets visant le soutien de la gestion des établissements sociaux (500.000 DH), l’achèvement d’un centre pour femmes en situation difficile (180.000 DH), ainsi que la construction et l’équipement d’un centre d’accueil des personnes en situation de vulnérabilité (2ème partie / 4.375.080 DH).

Quant aux projets s’inscrivant dans le sillage du troisième programme, ils ont pour objectifs le soutien des jeunes à la création de petites et très petites entreprises (2.500.000 DH), l’appui à l’emploi et le renforcement des capacités au profit des jeunes (1.520.000 DH), l’organisation d’une compétition d’idées de projets (671.800DH), en sus du soutien aux activités génératrices de revenus sur la base des résultats de l’étude des filières.

Le coût de ce dernier projet s’élève à 2.674.852 DH dont un apport de l’INDH de l’ordre de 1.872.427 DH et une contribution des porteurs de projets de 802.425 DH.

Par ailleurs, les projets approuvés dans le cadre du quatrième programme relatif à l’impulsion du capital humain des générations montantes au titre de 2020 sont répartis entre le premier axe du programme « développement de l’enfance précoce » avec un financement prévu de 849.000 DH, le second axe « appui au préscolaire en milieu rural » avec 2.075.000 DH, et le troisième axe « encouragement de la scolarité et lutte contre la déperdition scolaire » avec 4.385.435 DH.

La réunion a connu une présentation détaillée de la plate-forme dédiée aux jeunes de la préfecture d’Oujda-Angad et qui ambitionne la promotion des opportunités d’emploi et l’intégration de 800 jeunes par an, ainsi que la création de 25 projets par an avec la contribution à leur durabilité. 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:03 De nouvelles mesures restrictives à Nouaceur