Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Omnisports : Courrier du Nord-Est


Rédigé par A. CHRAÏBI le Jeudi 3 Septembre 2020

Rendez-vous hebdomadaire des indiscrétions et des dernières nouvelles du sport dans la région de Fès-Meknès



Docteur Driss Nejjari apprécié par beaucoup d’auditeurs de la Radio Medina FM. Ph. Laglag
Docteur Driss Nejjari apprécié par beaucoup d’auditeurs de la Radio Medina FM. Ph. Laglag
- Encore une fois, la rencontre Houara-CODM ne s’est pas jouée malgré les écrits de la ligue nationale des amateurs qui a obligé les deux équipes à jouer à Agadir, vu que les autorités de la ville de Ouled Taima ont interdit le déroulement du match. On sait que c’est la 3ème fois que les Meknassis se sont déplacés à Ouled Taima.

- On se demande dans les milieux sportifs, si ce ne sont pas des manœuvres dolosives du Pacha de la ville qui empêche le déroulement de cette rencontre ? Pour qui travaille le Pacha de la ville de Oueld Taima ? - Après avoir interdit aux équipes de jouer le match à Ouled Taima, on circule que ce même Pacha, cherche par tous les moyens, même ceux dolosifs, entre-autre la pseudo interdiction pour les joueurs de Houara pour se rendre au terrain Sidi Belkeir d’Agadir désigné officiellement par la ligue nationale amateur de football, alors que ce même club s’est rendu à Fès pour jouer son match. Qui dit mieux ?

- La ligue et la FRMF devront agir fermement pour interdire de tels procédés. Si Houara a des problèmes et veut quitter le championnat et les autorités veulent autrement, on doit faire appliquer les règlements et éviter à un pauvre club, le CODM de telles dépenses antiréglementaires. - Les autres équipes de la 1ère division excellence amateur étaient au repos vu que la journée était réservée aux matchs en retard.

- On revient dans ce courrier sur l’intervention dans l’émission « Hatta- La- Nanssa » du Docteur Driss Nejjari, médecin spécialiste en médecine et kinésithérapie du sport diplômé de la faculté de Rennes et Bordeaux (France). Cette émission a eu l’écho favorable et plusieurs ont demandé sa rediffusion sur les ondes de la Radio-Medina FM.

- En première division excellence amateur, le match en retard Mouloudiat Dakhla-Chabab M’Rirt s’est terminé sur le score sportif de 1 but partout. Ce nul est très bénéfique pour les protégés de l’entraineur Lahcen Abrami.

- Nous avons appris que le MAS a désigné le cadre Abdellatif Jrindou comme nouveu manager général du grand club de la capitale spirituelle avec comme adjoint Abderrahmane Slimani. Ce changement va-t-il apporté les résultats escomptés, surtout que le MAS joue pour le retour chez les grands ?

- Les footballeurs du CODM ont, encore une fois, subi les conséquences de son 3ème déplacement à Houara, et c’est le comité directeur du club qui a encore subi les conséquences financières de ce nouveau déplacement.

- S’il y a une discipline qui a subi les conséquences de l’arrêt du championnat de basket-ball, c’est bien celle du CODM, avec ses sections féminine et masculine, ainsi que ses catégories de jeunes. On sait que cet arrêt est dû aux problèmes que vit cette fédération et non à cause de la pandémie du Coronavirus.

- D’après le secrétaire général de la section athlétisme du CODM, M. Khalid R’goug, les athlètes du club s’entraine régulièrement chez eux et sortent pour courir et maintenir leur forme. On sait que le club meknassi occupe la 6ème place à l’échelon national et dispose de jeunes éléments qui ne vont pas tarder à donner leur fruit.

- Le Wydad de Sefrou qui joue en 1ère division amateur est allé accrocher l’Ittihad de Taounate chez lui (1-1) en match retard. Sefrou n’est pas bien loti et veut éviter la surprise.

- Le Chabab de Khénifra est devenu la bête noire des grandes équipes, le jeune entraineur du club de Zayane fait de l’excellent travail avec ses protégés et entend que sa chute n’était qu’un accident, et travaille dès cette saison 2021-2022.

- Le club du CODM Karaté que dirige avec brio le professeur Rachid Azzaoui, n’a pas cessé ses entrainements et veut absolument former des jeunes « garçons et filles » pour prendre la relève de ceux et celles qui ont pris leur retraite en tant que pratiquant, mais continue comme cadres.

- On se demande quel sort attend les nageurs et nageuses du CODM après l’arrêt forcé par le virus corona. On sait que cette discipline dispose de plusieurs champions en majorité jeunes.

- Le complexe du 20 Août continue à faire parler de lui. Il se trouve dans un état piteux et personne jusqu’à présent n’a fait bouger le moindre petit doigt pour sauvegarder ce complexe qui a formé des athlètes de hauts niveaux.

A. CHRAÏBI

  


Dans la même rubrique :
< >