Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

OMS : hausse de 30% des cas en Europe au cours de la semaine dernière


Rédigé par la rédaction le Jeudi 8 Juillet 2021

Le nombre des nouveaux cas du Covid-19 a connu une hausse de 30% au cours de la semaine dernière, selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).



« Au niveau mondial, après une baisse du nombre de nouveaux cas déclarés pendant sept semaines consécutives, on a constaté une légère augmentation du nombre de nouveaux cas hebdomadaires au cours des deux dernières semaines, avec plus de 2,6 millions de cas déclarés la semaine dernière (28 juin - 4 juillet 2021) par rapport à la semaine précédente », a annoncé l’OMS.

Cette semaine, toutes les régions sanitaires de l’OMS, à l’exception des Amériques, ont ainsi signalé une augmentation des nouveaux cas. La région européenne a signalé une forte augmentation de l’incidence (30%) tandis que la région africaine a signalé une forte augmentation de la mortalité (23%) par rapport à la semaine précédente, précise l’agence onusien dans son bulletin.

Cette soudaine accélération de la pandémie n’est pas étrangère à la forte transmissibilité du variant Delta, qui est désormais identifié dans 104 pays et territoires, souligne la même source, notant que ce variant, découvert pour la première fois en Inde en octobre dernier, s’est élargi à environ sept zones supplémentaires en une semaine. Et il doit encore être authentifié dans six autres territoires.

À l’échelle mondiale, le variant Alpha, détectée pour la première au Royaume-Uni, a été signalée dans 173 pays et territoires. Il s’agit d’un pays de plus par rapport à la semaine écoulée. Le variant Beta, découvert en Afrique du Sud, s’est étendu dans trois nouveaux pays, soit un total de 122 pays et territoires. La variante Gamma (Brésil) est désormais présente dans 74 pays, soit deux nouveaux pays de plus par rapport à la semaine dernière.

Sur la base de l’avantage de transmission estimé de la variante Delta, l’OMS s’attend à ce que Delta « supplante rapidement les autres variantes et devienne la lignée circulante dominante au cours des prochains mois ». Sur la base des données mondiales transmises à l’agence onusienne, l’indice de reproduction effectif estimé pour la variante Delta est 55% plus élevé que celui de la variante Alpha.

Dans la région européenne, sur la base de l’avantage de transmission estimé du variant Delta et en utilisant des prévisions de modélisation, l’OMS estime que 90% des nouvelles infections du SRAS-CoV-2 devraient être dues à Delta d’ici la fin du mois d’août.