L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Nucléaire : Vers une coopération irano-russe pour le développement d’un programme "pacifique"


Rédigé par L'Opinion Mardi 21 Mars 2023

Téhéran voudrait développer sa coopération avec Moscou dans le secteur de l'énergie nucléaire pacifique, alors que Washington voit avec scepticisme cette coopération russo-iranienne croissante.



L'Iran cherche à développer sa coopération avec la Russie dans le secteur de l'énergie, a déclaré le ministre iranien de l'Économie, Ehsan Khandouzi, dans une interview accordée à l'agence de presse d'État russe RIA. Il indique que Téhéran souhaiterait la coopération de Moscou pour le développement d'un programme d'énergie nucléaire "pacifique".

"La perspective d'une coopération dans le domaine des nouvelles énergies et des sources d'énergie renouvelables, ainsi que dans le domaine d'autres types d'énergie, y compris l'énergie nucléaire pacifique, suscite un grand intérêt et une grande motivation pour développer les relations économiques avec la Russie", a déclaré Khandouzi mardi.

Téhéran a noué des liens étroits avec Moscou dans divers secteurs au cours de l'année écoulée, à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine. Kiev a accusé Téhéran de fournir à Moscou des drones kamikazes Shahed-136 utilisés pour des attaques contre des cibles civiles, accusation réfutée par l’Iran.

Les États-Unis ont également exprimé leur inquiétude quant à la coopération militaire croissante entre l'Iran et la Russie. En décembre, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a averti que la Russie était susceptible de vendre ses avions de chasse à l'Iran. Il avait affirmé que des pilotes iraniens auraient appris à piloter les avions de guerre Sukhoi en Russie et que Téhéran pourrait recevoir ces appareils au cours de l'année prochaine, ce qui "renforcerait considérablement la force aérienne de l'Iran par rapport à celle de ses voisins régionaux".
 
Une coopération sur une voie dangereuse
 
Les mêmes appréhensions ont été exprimées par le patron de la CIA. Il y a trois semaines William Burns, s’inquiétait d’une « dangereuse » escalade dans la coopération militaire entre Téhéran et Moscou, qui augurerait une contribution russe au programme de missiles et de lui fournir des avions de combat, a souligné dimanche le chef de l’Agence centrale de renseignement.

Cette coopération militaire s’accélère « dans une direction qui est très dangereuse dans la mesure où l’on sait que les Iraniens ont déjà fourni des centaines de drones armés aux Russes, qu’ils utilisent pour faire souffrir les civils ukrainiens » et toucher les infrastructures, a-t-il affirmé.

Les deux pays coopèrent actuellement à la construction de la centrale nucléaire iranienne de Bushehr.
Les livraisons russes de combustible nucléaire pour Bushehr ont commencé en 2007, une initiative saluée par les États-Unis à l'époque et qui, selon Washington, supprimait la nécessité pour l'Iran de disposer de son propre programme d'enrichissement d’uranium.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News