Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Nouvelle fonctionnalité d’IOS 14.5: 90% des utilisateurs refusent le pistage en ligne


Rédigé par Anoire El attari le Lundi 10 Mai 2021

Grace a IOS 14.5 disponible aussi au Maroc, les utilisateurs ont la possibilité de refuser l’accès au Tracking des applications mobiles. Un grand pas en avant pour la protection de la vie privée, mais Facebook ne semble pas être d’accord. Eclairage.



Grace à sa version IOS 14.5, Apple donne le choix à ses utilisateurs d’agréer ou non au pistage. C’est ainsi que toute application opérante sur AppStore sera dans l’obligation de demander le consentement de l’utilisateur, chose qui a fâché en quelque sorte les entreprises dont les revenus reposent sur la publicité ciblée.

Le Tracking est une pratique marketing qui consiste à « pister » les internautes sur le web. Cela permet d’étudier leurs préférences, leurs centres d’intérêt, pour ensuite les bombarder de publicité ciblée. Liens commerciaux, e-mails et bannières : les moyens n’en manquent pas.

Des refus en hausse exponentielle

Le désagrément des utilisateurs d’être constamment dans le viseur des marques et prospecteurs marketing a été mis en évidence par les statistiques. La plateforme Flurry Analytics s’est engagée à publier des données quotidiennes sur l’acceptation du pistage publicitaire basé sur l’étude de plus de 5 millions d’utilisateurs. Déjà à partir du 26 avril, date de lancement d’IOS 14.5, 11% uniquement ont accordé l’accès aux applications de les pister. La majorité s’abstient !
Aux USA, seuls, ce chiffre a atteint les 4%. En d’autres termes 96% des Américains appartenant à ces 5 millions ont refusé.

Notification Facebook et Instagram incitant à activer le pistage en menaçant de devenir payant.
Notification Facebook et Instagram incitant à activer le pistage en menaçant de devenir payant.
Facebook semble ne pas être content

Cette fonctionnalité a été ressentie comme un coup bas par les réseaux sociaux tel que Facebook. Le géant de Menlo Park a affiché une notification qui incite les utilisateurs à activer l’option tracking pour lui « permettre de rester gratuit », une menace qui a été mal reçue par des milliers de réactions sur Twitter ainsi qu’objet de polémique médiatique.

On dirait que Facebook joue avec le feu car dans les conditions d’utilisation d’Apple assujetties aux développeurs d’application il s’agit de « précéder l’alerte fournie par le système d’un message personnalisé qui pourrait prêter à confusion ou induire les gens en erreur », et qu’il est strictement interdit d’offrir des « avantages » aux internautes acceptant de se faire pister. Notons qu’il faut faire la nuance entre offrir des avantages et menacer de basculer vers un modèle payant.

C’est une croisade menée par Facebook contre Apple qui n’est pas tout à fait récente, cela remonte déjà à presque une année lors du lancement du fameux App Tracking Transparency. De ce fait Facebook attaque Apple en estimant que ses pratiques sont anticoncurrentielles.

Quelle fin à cette guerre ?

La conjoncture de cette querelle entre géants ne semble pas avoir bientôt une fin car, d’une part, Facebook sera forcé de renoncer à un revenu publicitaire important, et d’autre part, Apple doit faire face à des utilisateurs de plus en plus engagés dans la lutte pour le respect de la vie privée, ainsi que le traitement des données à caractère personnel.

  


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juin 2021 - 13:47 Bac : les filles se démarquent