Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Nouveau modèle de développement : Les piliers de la vision istiqlalienne pour la jeunesse


Rédigé par A. M le Dimanche 29 Août 2021

Cadre de référence pour élaborer les politiques publiques dans les années à venir, le rapport sur le nouveau modèle de développement (NMD) est la feuille de route du pays à l’horizon 2035. Loin d’être un programme politique, le travail de la Commission de Chakib Benmoussa est une source d’inspiration pour les partis politiques qui veulent prendre les commandes du gouvernement après le 8 septembre prochain.



Nouveau modèle de développement : Les piliers de la vision istiqlalienne pour la jeunesse
Conformément au contenu du nouveau modèle de développement, le Parti de l’Istiqlal vise, lors de la prochaine législature, à travailler à la réhabilitation de la catégorie des jeunes en termes de formation et de perfectionnement des compétences, pour faire progresser cette composante vitale du pays.

Les Istiqlaliens s’engagent également à développer l’économie nationale et à la rendre capable de créer les opportunités d’emplois nécessaires pour accueillir cette importante catégorie de la population active, en plus d’adopter des politiques publiques qui répondent aux spécificités des jeunes et leur permettent de renforcer leur participation dans le cycle économique, la vie sociale et l’action publique et politique de notre pays.

Libérer les énergies de la jeunesse

A cet effet, le parti travaillera sur l’adoption d’une politique intégrée de la jeunesse, en en faisant une cible des politiques publiques. Il compte également mettre en place un dispositif pour accompagner et motiver les jeunes et libérer leurs énergies par l’investissement optimal de leurs talents et capacités créatives.

La concrétisation des lignes directrices du NMD se traduit également par la volonté d’élaborer et mettre en oeuvre un plan d’urgence pour réduire le taux de chômage des jeunes à moins de 20%. Toujours dans la même logique, l’Istiqlal compte adopter des contrats de service civil volontaire et rémunéré dans le secteur public, les collectivités locales ou dans des associations de la société civile, et lancer des banques de projets locaux pour les jeunes.

En vue d’assurer l’épanouissement de la jeunesse, le parti envisage la création de 100 espaces pour la santé des jeunes d’ici 2026 qui tiennent compte de leurs spécificités conformément à une stratégie nationale de promotion de la santé physique et psychologique des jeunes et de lutte contre l’addiction.

A cela s’ajoute l’octroi aux jeunes d’une carte unifiée leur permettant de bénéficier de services spécifiques à des conditions préférentielles, notamment de bénéficier de réductions de plus de 50 % dans les transports en commun, les équipements sportifs et culturels, Internet et les frais administratifs, y compris le passeport et la carte d’identité nationale.

A. M.

  


Dans la même rubrique :
< >