Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Nizar Baraka relève le caractère improvisé de la gestion de la crise sanitaire


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 17 Août 2020

Le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal a critiqué la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, qui selon lui érode le capital de confiance des Marocains.



Dans un Webinaire organisé par le Parti de l’Istiqlal, en coordination avec l’Organisation du 16 Août, sous le thème « Mémoire d’une patrie », en commémoration du soulèvement du 16 Août 1953 à Oujda, le Secrétaire Général du parti, M. Nizar Baraka, a dressé un bilan négatif de la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 par le gouvernement en la qualifiant d’improvisée et marquée par l’attentisme et l’hésitation. 

Ainsi, M. Baraka a fait état d’un manque de coordination entre les membres de l’Exécutif et d’une multitude de parties intervenantes, ce qui a brouillé l’action gouvernementale et causé « la perte du temps et des ressources ». Du coup, le gouvernement n’a pas pu suivre les orientations royales contenues dans le discours du Trône, a-t-il précisé.

En outre, M. Baraka a souligné que la gestion du gouvernement a suscité la confusion et la perte de confiance chez les citoyens, alors qu’elle avait prévalu au début de la pandémie, après les mesures prises sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI. De même, selon M. Baraka, cette gestion provoque également la perte de visibilité pour l’avenir, sachant qu’elle n’a fait qu’exacerber la crise sanitaire. « Au lieu de fédérer les Marocains, le gouvernement a créé une sorte de division dans la société », explique M. Baraka qui a évoqué que la colère des médecins qui critiquent de plus en plus la politique sanitaire du gouvernement en est la preuve.

Des solutions alternatives sont envisageables

Afin de sortir de la confusion qui règne aujourd’hui, M. Baraka a appelé à la convergence des efforts des secteurs public et privé avec des priorités bien définies. En outre, il a mis l’accent sur la nécessité de persévérer dans la voie de la critique constructive en tant que parti  de l’Opposition en proposant des mesures et des stratégies alternatives afin de surmonter la crise sanitaire actuelle.

Le Secrétaire Général de l’Istiqlal a rappelé que le parti n’a ménagé aucun effort pour prendre part activement à l’effort national de lutte contre la Covid-19 à travers des initiatives de sensibilisation des citoyens. Dans ce sens, M. Baraka a fait savoir que le Parti de l’Istiqlal a présenté au gouvernement un mémorandum contenant des propositions en matière de gestion de la crise de la Covid-19.

S’inspirer de l’esprit de la Résistance

Dans son intervention, M. Baraka a appelé à s’inspirer de l’esprit patriotique de la Résistance dans cette conjoncture pénible de la pandémie. Cet esprit qui fut la genèse de la communion entre le peuple marocain et le trône et qui a permis de s’affranchir du joug du protectorat français. « Nous avons besoin de cet esprit patriotique et d’une vision avant-gardiste pour venir à bout de la pandémie », a-t-il déclaré.

Au terme de son intervention, M. Baraka a saisi l’occasion pour réaffirmer le soutien indéfectible du Parti de l’Istiqlal à la cause palestinienne, condamnant la tendance de quelques pays arabes à normaliser leurs relations avec Israël, ce qu’il a qualifié d’« épidémie de normalisation ». En outre, il a appelé à contenir cette tendance pour qu’elle ne se transforme pas en « pandémie » selon son expression.