L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Nizar Baraka appelle à l’arrêt du massacre en Palestine


Rédigé par Malak EL ALAMI Jeudi 30 Novembre 2023

Alors que, le 29 novembre, le monde a célébré la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, l'Association Marocaine pour le Soutien à la Lutte Palestinienne (AMSLP) et l'Ambassade de la Palestine au Maroc, en coordination avec la Bibliothèque nationale, ont organisé une journée autour du thème : « Arrêtez le massacre en Palestine».



Le 29 novembre est la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, depuis 1978 sur la base de l'Appel lancé par l'Assemblée Générale des Nations-Unies. Cette célébration a été l’occasion pour les acteurs de la société civile, les représentants d’instances des Droits de l’Homme, ainsi que pour plusieurs leaders politiques et personnalités diplomatiques, de réitérer leur engagement envers la cause palestinienne et envers le peuple palestinien résistant. Ont pris part à cet évènement, l'Ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki, le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, et le Directeur du Centre d'information des Nations Unies (CINU) à Rabat, Fethi Debbabi.

Dans une allocution prononcée ce jour-là, Nizar Baraka a condamné les massacres commis par les forces d'occupation israéliennes, affirmant que son Parti restera toujours fidèle à sa position et à sa responsabilité de défendre la cause palestinienne. D’autant plus que l’Istiqlal a toujours été un fervent défenseur de la cause palestinienne, ancrée depuis la nuit des temps dans ses principes. « Par sa fibre nationaliste, le Zaïm Allal al-Fassi a milité pour l'indépendance de la patrie, tout en luttant pour les droits du peuple palestinien», a-t-il évoqué.
 
« Le Parti suit avec grande préoccupation les développements dangereux qui ont lieu dans les territoires palestiniens, et ce qui en résulte comme morts, blessés et disparus parmi les civils sans défense, en raison de la logique de la force et de la violation poursuivies par les forces israéliennes et des agressions répétées, qui enfreignent les lois internationales et les valeurs humaines», a-t-il déploré.
 
« La paix, une option stratégique pour tous les peuples de la région »
 
Dans la même veine, Baraka s’est félicité de la teneur du dernier Message Royal adressé au Président du Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, Cheikh Niang, dans lequel le Souverain a condamné « toutes les exactions commises, la politique de punition collective, le déplacement forcé et toute tentative visant à imposer un nouveau fait accompli». SM le Roi a également affirmé : « Notre vision est que la paix est une option stratégique pour tous les peuples de la région. Elle est la seule voie qui puisse leur assurer sécurité et stabilité et les protéger contre la spirale de la violence et des tourments de la guerre ».
 
Le Secrétaire Général de l’Istiqlal a ainsi souligné les quatre priorités urgentes, soulevées par le Souverain, pour faire cesser le massacre de vies humaines et auxquelles Dieu attache un grand prix. « Il s’agit premièrement d’induire une désescalade urgente et concrète, mettre fin aux agressions militaires, pour aboutir à un cessez-le-feu durable et vérifiable. Deuxièmement, garantir la protection des civils de sorte qu’ils ne soient plus pris pour cibles, conformément au droit international et au droit international humanitaire. Troisièmement, permettre l’acheminement fluide et en quantités suffisantes des aides humanitaires au profit des populations de Gaza. Quatrièmement, projeter une perspective politique pour la question palestinienne, de nature à relancer la solution à deux États », comme stipule le Message de Sa Majesté.
 
Les « non » de l’Istiqlal
 
Le Secrétaire Général du Parti a rappelé que « la cause palestinienne est présente dans les esprits et les cœurs de tous les Marocains, Roi et Peuple, au même titre que la question de l'intégrité territoriale ». Nizar Baraka a réitéré les positions fermes de son Parti à l’égard de cette question, refusant l'effusion du sang palestinien, le ciblage des civils innocents et toutes les formes de violence et de terrorisme à leur encontre.
 
Le Parti a aussi rejeté le déplacement forcé des Palestiniens de leurs terres, que ce soit de manière collective ou individuelle. Il a condamné, par ailleurs, le blocus inhumain, la destruction et la famine, appelant à la facilitation d'un accès humanitaire sûr, rapide et sans entrave à l'aide humanitaire.

Cependant, Baraka garde bon espoir pour l’avenir de nos frères palestiniens, espérant que la trêve humanitaire servira à promouvoir la paix, à arrêter les effusions de sang, et que la communauté internationale assumera ses responsabilités pour la promotion de la paix.
 








🔴 Top News