L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Nizar Baraka : « Nous allons plaider pour la baisse de l’IR dans la prochaine loi des Finances »


Rédigé par A.M le Mardi 19 Avril 2022

Lors d’une rencontre avec les parlementaires, le Secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a appelé les groupes istiqlaliens des deux chambres du Parlement à continuer à défendre les causes de la classe moyenne au sein de l’Hémicycle. Le leader de l’Istiqlal s’est engagé à plaider fortement pour la baisse de l’IR dans le PLF 2023.




Au moment où la flambée des prix pèse sur l’économie nationale, la protection du pouvoir d’achat est l’une des préoccupations majeures du parti de l’Istiqlal lors de la nouvelle session d’avril. C’est l’une des conclusions principales de la réunion des groupes parlementaires qui s’est déroulée, lundi, en présence des membres istiqlaliens des deux chambres du Parlement et du Secrétaire général et ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka. Ce dernier a appelé les députés et les conseillers istiqlaliens à rester fidèles à l’idéologie égalitariste, qui consiste à défendre le pouvoir d’achat des citoyens et à plaider pour la réduction des inégalités. Pour cette raison, le leader de l’Istiqlal s’est engagé, au nom du parti, de plaider pour la baisse de l’impôt sur le revenu ( IR) pour les ménages moyens dans le projet de loi des Finances de l’année prochaine. Il s’agit de l’une des promesses électorales du parti de l'Istiqlal. « C’est la classe moyenne qui a voté pour nous », a indiqué Nizar Baraka », rappelant que le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires pour atténuer les effets de la crise liée à la flambée des prix sur la poche des citoyens, et ce, de façon préventive. Hausse du budget de compensation des produits de première nécessité (gaz, sucre, blé), indemnités aux professionnels du transport, plan d’urgence pour l’agriculture, déboursement de la TVA due aux PME, généralisation de la couverture sociale, programme Awrach et augmentation de la masse salariale dans la fonction publique, Nizar Baraka a listé une série de mesures prises par l’Exécutif, destinées à atténuer l’ampleur de l’inflation sur l’économie nationale et sur le pouvoir d’achat des catégories les plus fragiles.

Par ailleurs, le SG de l’Istiqlal a rappelé que le parti de la Balance a fait pression pour que le nouveau cadre législatif relatif au Conseil de la Concurrence soit élaboré et adopté  dans les plus brefs délais. Une priorité pour le Parti de la Balance.

Le projet de loi n°124.12 est soumis au Parlement après son adoption par le Conseil du gouvernement. Saisissant l’occasion de sa présence avec les parlementaires, Nizar Baraka les a exhortés à voter la nouvelle réforme du Conseil de la Concurrence. Une réforme tant attendue et qui n'a pas été élaborée par le gouvernement précédent. « Dès notre arrivée au pouvoir, nous n’avions eu de cesse de plaider pour que cette réforme soit sortie dans les plus brefs délais », a déclaré le leader de l’Istiqlal, qui a souligné l’importance du Conseil présidée par Ahmed Rahhou dans la surveillance des prix et la préservation du pouvoir d’achat. Le Conseil s’est lancé dans cette mission en annonçant une enquête sur treize produits concernés par l’inflation.